Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Des banques sud-africaines et nigérianes s’engagent dans le financement du port en eaux profondes de Lekki

Une dizaine d’institutions financières commerciales et de développement, auraient manifesté l’intérêt de concourir au financement de la construction du port en eau profonde de Lekki au Nigéria, dont le coût global des opérations est estimé à 1 milliard $, a indiqué Sandeep Parasramake, le responsable financier du groupe ayant la charge du projet, lors d’une rencontre avec des médias.

Parmi les institutions financières citées par M. Parasrameke, on retrouve Standard Chartered Bank, Stanbic Bank ITBC, la filiale au Nigéria du groupe sud-africain Standard Bank, et le groupe sud-africain Rand Merchant Bank. Les autres institutions citées sont la Société Financière Internationale (SFI), la Banque africaine de développement, African Finance Corporation, Proparco ou encore la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

Sandeen Parasramake a toutefois précisé que, pour l’heure, aucun décaissement n’a encore été effectué, même si certaines institutions ont déjà annoncé avoir reçu l’accord de principe de leurs conseils d’administration respectifs, pour le décaissement de certains montants. C’est le cas de la BEI qui devrait mettre 160 millions $ sur la table pour le projet et la Banque africaine de développement qui a marqué son accord pour 150 millions $.

Dans l’ensemble les conditions des prêts sont encore en discussion entre l’opérateur et les établissements bancaires. Les travaux devraient débuter en janvier 2015 selon le plan initial de développement, et les premiers bateaux et conteneurs sont attendus en 2018.

Idriss Linge
Agence Ecofin

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.