Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Dépôts des dossiers pour les concours directs de la Fonction publique : Une aubaine pour faire les affaires

Les dépôts des dossiers pour les concours directs de la Fonction publique burkinabè ont débuté le 22 mai 2017 et se poursuivront jusqu’au 2 juin prochain. Cette session de dépôt a occasionné plusieurs types de commerce aux alentours des sites de dépôt.
dépôts-des-dossiers2
Du 22 mai au 2 juin 2017, période des dépôts des dossiers pour les concours directs de la Fonction publique burkinabè ! Les jeunes en quête d’emplois peuvent déposer leurs dossiers dans les différents guichets ouverts à cet effet. Cette session de dépôts est une occasion pour les plus entreprenants d’entre eux de faire des affaires. Elie Kaboré, étudiant en année de Licence en Droit des Affaires à l’Université Ouaga II est de ceux- là. Sa cible, les candidats qui désirent déposer leurs dossiers au jury logé à l’Ecole nationale des régies financières (ENAREF). Fort de son expérience acquise au cours des précédentes éditions, il s’est préparé pour attendre cette période pour mettre en exécution son business.
ENAREF
Et déjà, les choses ne vont pas si mal ! Avec 2 autres personnes, ils vendent des timbres fiscaux, des feuilles de demande déjà rédigées à des prix étudiés, selon lui. Le timbre fiscal de 200 F CFA est vendu à 250 F CFA tandis que la fiche d’engagement (feuille A4) est vendue à 50 F CFA. Quant à la liste des concours, elle est vendue à 100 F CFA et les demandes déjà rédigées à 100 F CFA. Et ce ne sont pas les arguments qui manquent pour justifier les services et les prix. « Il y a des gens qui viennent, mais qui ne savent pas comment rédiger la demande. Ils ne savent pas combien de concours sont ouverts aux candidats », a-t-il justifié. Ce commerce est si lucratif pour lui qu’il préfère attendre qu’il ait moins d’affluence avant de songer à déposer ses propres dossiers.
ENAREF2
L’année dernière, il a eu comme bénéfice, 50 000 F CFA en 2 semaines. Comme lui, plusieurs autres profitent de cette période pour se faire du fric. On peut citer les revendeurs des livres et autres documents de préparation des concours, des formateurs et des parqueurs d’engins à 2 roues. Par exemple, les multiples parkings créés devant le stade municipal Dr Issoufou Joseph Konombo sont le plus souvent débordés en cette période de pique. La recette peut aller au delà de 7 000 F CFA par jour, a confié Yannick Thiombiano, parqueur au stade municipal Dr Issoufou Joseph Konombo.
Moubarak SILGA
Ecodufaso.com/ Ecodafrik

 
Légende
1- Elie Kaboré (lunettes), et ses 2 employés trouvent leur compte dans la vente des documents
2- Des parkings toujours débordés
3- Tous les sites sont propices aux affaires
4- des milliers de jeunes en quête d’emploi

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles