Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Délivrance de licences d’affaires, le Burkina fait un pas en avant

Start_Up En sa séance du mercredi 21 mai dernier, l’hebdomadaire Conseil des ministres a «adopté un décret portant détermination des délais préfixés dans la délivrance de 63 licences d’affaires». En effet, ces documents étant l’ensemble des autorisations, permis et agréments préalables à l’exercice d’une activité commerciale au Burkina, les longs délais observés jusque-là dans leur délivrance constituaient des freins dans le décollage du secteur privé comme moteur du développement du pays.
En décidant de «limiter les délais d’octroi», le gouvernement sacrifie ainsi aux exigences aux recommandations de la Société financière internationale (SFI) qui, à l’issue d’une étude réalisée en 2009, avait indiqué que 17% des entreprises au Burkina considéraient que l’obtention des licences était un obstacle au développement de leurs affaires. La moyenne de délivrance étant de 15% en Afrique subsaharienne.
Depuis 2009, la SFI, membre de la Banque mondiale accompagne le Burkina dans l’amélioration de son climat des affaires à travers le programme «Doing Buisness better», «Faire mieux des affaires». Un programme qui vise la simplification du régime de délivrance des «licences d’affaires» ainsi que la mise en œuvre des Actes révisés de l’Organisation pour l’harmonisation du Droit des affaires en Afrique (OHADA). A terme, cet accompagnement devrait amener le Burkina à opérer des réformes économiques à même de lui permettre d’accélérer sa croissance économique.
Koffi Amétépé

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles