Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Délit d’apparence-Enrichissement illicite : L’ex-ministre de la Défense, Jean Claude Bouda, à la MACO

Précédemment ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Jean Claude Bouda, serait détenue à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), depuis le mardi 26 mai 2020 selon de nombreuses sources.

L’homme l’a annoncé sur sa page Facebook en ses termes : « Je tiens à informer l’opinion publique que suite à une plainte du REN-LAC, je me suis mis à la disposition de la justice afin que la vérité soit manifestée dans les affaires me concernant. L’Etat de droit a toujours été pour moi une valeur fondamentale dans une démocratie. »

Le REN-LAC avait déposé une plainte contre lui en mai 2019, pour des faits de délit d’apparence, d’enrichissement illicite, de fausses déclarations d’intérêts et de patrimoine et de délit d’acceptation de cadeaux indus.

La plainte du REN-LAC est fondée sur l’acquisition d’un patrimoine immobilier par M. Bouda dont le coût s’évaluerait à près du demi-milliard de francs CFA. M. Bouda n’avait que trois ans de fonction ministérielle. Dans sa déclaration d’intérêts et de patrimoine effectuée à sa prise de fonction, ce bien immobilier n’apparaissait nulle part. Et les ressources qu’il avait déclarées ne pouvaient non plus lui permettre une telle acquisition selon l’organisation.

Le REN-LAC s’est réjouie par ailleurs de l’évolution de ce dossier.

D’autres sources évoquent en outre « une grogne de certains officiers supérieurs de l’armée burkinabè qui revendiqueraient une commande d’armements gérée par sieur Bouda mais qui n’a jamais été livrée. »

La Rédaction

Annonce publicitaire