Connecte-toi avec nous

Développement

   |

De l’eau potable pour le Togo et le Ghana

Après les inaugurations du poste frontière juxtaposé de Noépé et du projet de chemin de fer entre le Togo et le Ghana, les deux pays viennent de sceller à nouveau leur partenariat pour le bien être de leurs populations.

Bientôt, le projet transfrontalier d’eau potable de Sogakopé et de Lomé va prendre corps. La signature d’un mémorandum d’entente est intervenue ce vendredi 12 décembre 2014 à Lomé, entre le ministre ghanéen des Ressources en eau, des travaux publics et de l’habitat, Aladji Dawuda et son homologue togolais de l’Équipement rural, Bissoune Nabagou. Cette cérémonie constitue la première étape de la phase de l’étude de faisabilité environnementale.

Le projet vise à augmenter du taux d’accès à l’eau potable pour les populations des deux pays par la réalisation des infrastructures en eau potable à partir de la Volta au Ghana.

Une fois réalisé, ce projet va permettre au Togo de bénéficier de 160 000 mètres cubes par jour, soit deux fois plus que les 75 000 mètres cubes que consomment quotidiennement les populations de Lomé. ” C’est le Togo qui bénéficiera plus de ce projet puisque nous allons utiliser plus de 80% de l’eau qui sera produite “, a indiqué Bissoune Nabagou.

Évalué à près d’un milliard de francs CFA, le projet est soutenu financièrement par la Banque africaine de développement (BAD).

news.alome.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles