Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Damo Justin Baro : Le défenseur des Pme/Pmi au Burkina Faso

Officier de l’ordre national du Burkina Faso (le 10 décembre 2004); Commandeur de l’ordre national du Burkina Faso (le 8 décembre 2010) ; Commandeur de l’ordre national du Bénin (le 7 juillet 2008 à Cotonou) bref, ces trois distinctions en disent déjà long sur la personnalité de l’homme. A 62 ans, Damo Justin Baro garde toujours une énergie débordante comme toujours. Premier burkinabè à avoir occupé d’hautes fonctions dans l’une des grandes institutions financières africaine qu’est la BECAO, il est aujourd’hui une grande ressource capitale dans la sphère économique burkinabè et africaine. Pure perfectionniste, avec une ferme volonté de relever toujours plus de défis, à ce qu’il parait, l’homme est un véritable amoureux du détail.

Il voulait être agronome avait-il confié un jour. Mais, le destin en a décidé autrement faisant de lui un grand économiste reconnu, devenu une grande fierté pour le Burkina Faso. Né à Toussiana dans l’Ouest du Burkina Faso, il ne voulait pas demeurer cultivateur rudimentaire comme les jeunes de son village. Cette crainte va pourtant le motiver à effectuer avec application un bon cursus scolaire. Après donc un passage au primaire et au secondaire sanctionné par un Baccalauréat, il poursuivra ces études supérieures en France. Là-bas, il obtient une maîtrise en droit des affaires à l’Université de Poitiers en 1975, un diplôme des inspecteurs du Trésor à l’École nationale du Trésor public en 1977 et d’un DEA en économie du développement de l’université de Nanterre (Paris X) en 1993. Ses diplômes en poche, en 1978 le fils prodige décide de rentrer au pays natal, pour servir la terre qui la vue naître. Commence une carrière très jeune.

Il commença sa carrière professionnelle en 1978 en tant que chef du service des études et de la règlementation à la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique du ministère de l’économie et des finances de la Haute-Volta. Il fut successivement directeur général du Budget au ministère de l’économie et des finances (1979), et Ministre chargé de l’économie et des finances de 1983 à 1986 durant la révolution burkinabé du 4 août 1983. En tant que Ministre chargé de l’économie et des finances il fut Président du Conseil des Ministres de la CEAO (1985-1986) et Président du Conseil d’Administration du Fonds de la CEDEAO (1985-1986). En 1987 il entreprend une carrière internationale à la Banque mondiale en tant qu’analyste financier à la Division des opérations pour la Région Afrique, poste qu’il occupa jusqu’en 1994.

Pour services rendus à la nation et pour la grande confiance dont il fait preuve, en 1994, le Président du Faso Blaise Compaoré le nomme comme son Conseiller chargé du suivi des Réformes économiques du Burkina Faso. Il participa à la création de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) dont le siège est à Ouagadougou. Il travaillera à l’UEMOA en tant que commissaire chargé du département des Politiques économiques jusqu’à sa nomination en août 1996 comme Vice-gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (B.C.E.A.O.) à Dakar (Sénégal). En 2007 il fut désigné Gouverneur par intérim. En décembre 2014, il avait été pressenti au poste de conseiller pour la zone Afrique du FMI.

Damo Justin Baro est un fervent défenseur de la promotion des Pme/pmi. Car pour lui les Pme/pmi contribuent énormément au développement économique des pays africains et les Etats doivent les accompagner. C’est pourquoi on retrouve l’homme très souvent aux côtés de promoteurs de salon ayant une fenêtre sur les Pme/Pmi. Avec son verbe plein de sagesse, et de franc parlé est depuis 2010 le président du Comité d’Administration de la BIB devenu UBA.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles