Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Crise au Ministère de l’économie et des finances : Amina Bambara/ Bila s’explique

La ministre déléguée auprès du ministère de l’Economie et des finances, chargée du budget, Amina Bambara/ Bila a animé une conférence de presse ce vendredi 7 août 2015 au sein dudit ministère. Objectif, a-t-elle dit, donner des informations relatives à la crise qui l’oppose au Syndicat national des agents des finances (SYNAFI).

Si la ministre déléguée auprès du ministère de l’Economie et des finances, chargée du budget, Amina Bambara/ Bila n’a pas pu rencontrer les membres du Syndicat national des agents des finances (SYNAFI), ce n’est par mépris. Mais son temps ne lui a pas permis de le faire. Car, a-t-elle dit, au moment où elle recevait l’invitation du SYNAFI, elle était au Conseil des Ministres et le temps ne le lui a pas permis de répondre à temps à l’invitation. Elle a donné l’information au cours d’une conférence de presse animée le 7 aout 2015 à Ouagadougou. Autre point de désaccord entre Amina Bamabra/ Bila et le SYNAFI, le fonds commun au MEF. Au regard des mouvements répétitifs sur les fonds communs, a-t-elle dit, le gouvernement a décidé de mettre en place une commission nationale pour réfléchir en vue de faire des propositions de textes devant règlementer la gestion de l’ensemble des fonds communs existants au ministère de l’Economie et des finances et ceux des autres ministères ou structures.

Sit in agents MEFC’est ainsi que les membres du SYNAFI ont exprimé leur mécontentement par rapport à cette décision. « En réaction à ces réponses, les membres du SYNAFI présents à la rencontre ont exprimé leur déception en rappelant que leur préoccupation concernait non seulement le fonds commun en cours de paiement mais aussi les prochains », a-t-elle déclaré. Pour elle, les fonds communs sont de plus en plus réclamés par tous les travailleurs burkinabè. D’où, selon elle, la nécessité d’agir vite et bien. Car-a-t-elle estimé, l’Etat n’a pas les moyen de faire face à toutes les revendications. A noter que pendant qu’elle animait la conférence de presse, le SYNAFI tenait un sit-in au ministère de l’Economie et des finances. Il prévoit des manifestations jusqu’au 19 aout suivi d’une grève de 48 heures si rien est fait.

Mounbarak SILGA
Ecodufaso.com/Groupe Ecodafrik

Légende
1- Amina Bambara dit ne pas comprendre pourquoi une haine subite envers sa personne
2- Les membres du SYNAFI ont observé un sit-in

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles