Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Coopération Suisse-Burkina Faso : Un Accord de subvention à hauteur de « 12 226 912 600 » F CFA aux bénéfices de la décentralisation

La Coopération Suisse au développement au Burkina Faso, par sa Direction du développement et de la Coopération (DDC) présente aux pays des hommes intègres, a procédé le 27 juillet 2015, à la signature d’un Accord de subvention avec le ministère de l’Economie et des Finances ainsi que celui de l’Administration Territoriale de la Décentralisation. D’une valeur de « 12 226 912 600 » F CFA, cet Accord s’inscrit dans la mise en œuvre de la première phase du programme d’appui à la décentralisation et à la Participation citoyenne (DEPAC).

Par le présent Accord de subvention, la Suisse compte poursuivre son accompagnement aux communes et régions à travers le nouveau programme qu’est la DEPAC, qui permettra à 26 communes et à 03 régions de planifier et de mettre en œuvre leurs actions de développement avec l’implication active d’une société civile capable de contrôler l’action publique des élus locaux. Et ce dans l’objectif de « rendre les communes et les régions capables de fournir de meilleurs services publics, améliorant l’accès équitable et égal aux services sociaux de base par les hommes et les femmes et facilitant les activités économiques. Un accord qui vient donc raviver les flammes de la Coopération au développement entre la Suisse et le Burkina Faso serait’ on tenté de le dire. En 20 ans d’amitié et de partenariat, la Suisse vient une fois de plus par le présent engagement affirmer son soutien au gouvernement burkinabè. Et pour le Directeur de coopération de la DDC, M. Jean Bernard Dubois, la signature du présent Accord vient consolider les différents acquis dans un contexte de transition politique et de renforcement de la démocratie au Burkina Faso. Ce nouvel engagement de la Suisse est le témoignage du soutien actif au processus de transition s’est–il réjouit. Pour preuve, lors de la cérémonie de signature de l’Accord de subvention, M. Jean Bernard du Bois, a rappelé l’engagement de la Suisse depuis novembre 2014 à travers un montant de 27 milliard de F CFA pour financer plusieurs partenariats dans des secteurs clés comme ce présent programme de décentralisation, le développement rural, la politique genre, l’appui au processus électoral et l’appui à la RTB par le biais de la Fondation Hirondelle. M. Du Bois a donc saisi l’occasion pour rassurer que le soutien de la Suisse ne s’arrêtera pas au terme de la transition politique en cours au Burkina Faso. Une nouvelle stratégie de coopération avec le Burkina Faso couvrant la période 2017-2018 est en vue et compte s’inscrire dans le deuxième cycle de la SCADD.
Représentant le gouvernement burkinabè, lors de la cérémonie de signature de l’Accord de subvention, le ministre en charge de l’Administration territoriale et de la décentralisation, M. Youssouf Ouattara s’est aussi satisfait du soutien de la Coopération Suisse. C’est une satisfaction pour le gouvernement de trouver dans le partenariat avec la coopération suisse un appui qui va permettre d’approfondir le processus de décentralisation par le renforcement des capacités des acteurs sur le terrain et par l’amélioration des services qui va être prestés vis-à-vis des populations a-t-il déclaré. A travers le présent accord, les collectivités territoriales burkinabè pourront désormais mettre en œuvre des actions de développement pour une perspective durable dans l’intérêt de la population.

Le programme d’Appui à la Décentralisation et à la Participation citoyenne (DEPAC) en bref
Le DEPAC, couvre par sa phase 1, la période du 1er mars 2015 au 28 février 2018 avec un budget total estimé à 12 301 170 000 F CFA. IL sera constitué des composantes suivantes, Gouvernance locale et renforcement des capacités, Financement et mise en œuvre des plans locaux de développement, Mise en réseau des communes urbaines et rurales par les pistes rurales et la Contribution des mécanismes nationaux de financement de la décentralisation et au dialogue politique. Le programme compte couvrir les régions de l’Est, du Centre Ouest, du Nord et le territoire national.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles