Connecte-toi avec nous

Développement

   |

COOPERATION : L’Union Européenne offre plus de 78 Milliards de FCFA au Burkina Faso

Le Ministre de l’Economie et des Finances et le Chef de la délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso, ont procédé le jeudi 25 Juin 2015 à Ouagadougou, à la signature d’un protocole d’accord de don d’un montant d’environs Soixante Dix Huit Milliards Sept Cent Quatorze Millions Huit Cent Quarante Mille (78 714 840 000) de FCFA pour le financement du Programme d’Appui à la Transition au Burkina Faso (PATBF).

Ce programme, qui est un appui budgétaire, permettra d’appuyer la consolidation de l’Etat de droit et la gouvernance. Il permettra d’accompagner le processus électoral et de renforcer le dialogue avec le Gouvernement sur la politique nationale de développement, le cadre macroéconomique et les finances publiques notamment sur le contrôle externe, la lutte contre la corruption, l’indépendance de la justice et la transparence dans la gestion des biens publics.

Coopération BF UE 2

Dans son intervention, Jean Gustave SANON, Ministre de l’Economie et des Finances, a souligné que cette signature de convention témoigne de la vivacité et de l’efficacité de la coopération entre le Burkina Faso et l’Union Européenne. Il a par ailleurs indiqué que ce financement permettra non seulement d’augmenter l’espace budgétaire du Gouvernement en 2015 et 2016 mais aussi d’accompagner le processus de transition avec l’organisation des élections.

Avec cet appui de l’Union Européenne, le Gouvernement de la transition pourra réaliser l’essentiel des reformes, voire les plus importantes afin de faciliter la continuité par l’équipe qui sera mise en place à l’issue des consultations électorales d’octobre 2015.

Vu le temps probablement court de la transition, Jean Gustave SANON a sollicité l’accompagnement de l’Union Européenne pour le décaissement de la première tranche de 70 millions d’euro dans les délais prévus. Il a en outre précisé que le Gouvernement mettra tout en œuvre pour respecter ses engagements.

Pour permettre une réalisation harmonieuse et efficace du programme avant la fin du mandat du Gouvernement de la transition, le ministère de l’économie et des finances s’est engagé à ce que toutes les preuves de réalisation soient disponibles à l’échéance convenue.

Gaetan KAGAMBEGA
finances.gov.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles