Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Coopération commerciale Burkina Faso – Belgique : La Chambre de Commerce pour une redynamisation de l’axe Ouaga-Bruxelles

Le Président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo, a reçu en audience le mercredi 3 mai 2017 une délégation du Royaume de la Belgique au Burkina Faso, conduite par l’Ambassadeur, Lieven De La Marche. Au menu des échanges, la redynamisation de la coopération bilatérale et commerciale Bruxelles –Ouaga.
 

SUR LE MEME SUJET...
Le Burkina Faso est en pleine redynamisation de sa situation économique. Les chiffres récents font état d’un taux de croissance prévisionnelle de 6,2% en 2017. L’atteinte de ce taux nécessite immanquablement la participation de tous les acteurs de la chaîne économique.
 
La Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso soucieuse de ces enjeux et de son rôle de boussole économique pour les acteurs multiplie les actions. C’est dans ce sens que son Président Mahamadi Savadogo a reçu en audience une délégation belges avec à sa tête l’Ambassadeur du Royaume de la Belgique au Burkina Faso.
Lieven-De-La-Marche
 
A sa sortie d’audience l’Ambassadeur De La Marche a confié qu’il s’agit d’une visite de courtoisie car c’est la première fois que qu’il rencontre le président de la chambre de commerce du Burkina Faso. Cette visite était aussi une occasion pour prendre connaissance des programmes de la l’institution, afin de pouvoir explorer les possibilités qu’il y a entre son pays et le Burkina Faso a-t-il expliqué. Le diplomate a indiqué que son pays est train de développer un programme de coopération bilatérale dans lequel le secteur privé sera un axe prioritaire. Et là-dedans la Chambre de commerce sera un acteur primordial. Donc il s’agit de voir quelles sont les possibilités de nouer les relations entre le secteur privé Belges et Burkinabè. Avec des possibilités de missions d’échanges entre les deux chambres de commerce.
Pour le Président de la CCI-BF Mahamadi Savadogo, cette visite est une très bonne chose a-t-il indiqué. En ce qui concerne la coopération avec la Belgique, il y a déjà un programme intéressant et attractif pour le secteur privé burkinabè. « Ils ont un programme qui prend en compte les régions. Sans trahir le secret ils ont déjà un programme dans la région du Centre Est notamment la zone de Tenkodogo, pour l’accompagnement des PME surtout les entreprises appartenant aux femmes et celles des jeunes. A ce sujet nous attendons qu’ils finalisent le programme afin qu’ensemble nous puissions déployer cela dans cette région » a expliqué M. Savadogo.
cci-bf-2
Les échanges ont aussi porté sur l’intensification des échanges commerciaux. « Nous avons déjà des échanges estimés à une soixantaine de millions de dollars. Ceux du Burkina vers la Belgique sont estimés à peu près à 3-4 millions de dollars qui sont assez faible. Nous exportons les fruits et légumes ainsi que l’Or. Nous pensons que quelque chose pourrait être faite à ce niveau pour essayer de rééquilibrer la balance » a martelé le président de la CCI BF.
 
La dynamique à envisager pour formaliser les accords entre les deux chambres de commerce Bruxellois et Burkinabè a constitué l’un des points abordés. Le Président de la CCI-F a souligné à ce propos qu’il est question de faire de telle sorte que périodiquement il soit organisé des missions à Bruxelles ou à Ouaga pour renforcer d’avantages les relations commerciales.
Le Plan de Développement Economique et Social (PNDES) était au cœur des échanges. Par ce qu’il y a beaucoup d’entreprises belges qui sont intéressées à accompagner le Burkina Faso. Nous pensons que d’ici là il y aura un développement de tous cela a conclu M. Mahamadi Savadogo.
 
 
 

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles