Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Construction mine d’or de Houndé: 67% d’exécution sept mois après le lancement

Sept mois après leur lancement officiel, les travaux de construction de la mine d’or de Houndé sont à 62% d’exécution. Le ministre en charge des Mines, Alfa Oumar Dissa a constaté cela, le samedi 11 février 2017, lors de la visite sur le site.
Lancés en juin 2016, en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, les travaux de construction de la mine d’or de Houndé sont à un taux d’exécution 62%. L’information a été livrée par le directeur général de Houndé Gold Opération (HGO), Jeremy Langford. C’était le samedi 11 février 2017 lors de la visite du ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Alfa Oumar Dissa sur le site. Sur le terrain, M. Dissa a pu voir, entre autres, des structures métalliques, des bâtiments en parpaing, le site de concassage et de broyage, en construction.
La fin des travaux de mine d’or de Houndé est prévue en fin de cette année et le premier lingot d’or est attendu en 2018. Selon les estimations, la durée de vie de cette mine est supérieure à dix ans, avec une production moyenne annuelle de 90.000 onces.
Des chiffres ont été communiqués au ministre en charge des Mines. Il en ressort que dans la phase de construction, la société minière a recruté plus de 2.350 employés. A cela s’ajoute 1.173 employés sur contrat direct dont 51% sont de Houndé, 1.089 employés sous-traitants, avec au moins 80% venant de Houndé.
Cependant, des jeunes de la localité se plaindraient et attendraient toujours d’être recrutés. Alfa Oumar Dissa a mis à profit sa visite pour échanger avec eux.
Le ministre a fait comprendre que la mine d’or de Houndé est importante pour le Burkina Faso et qu’elle doit, par conséquent, profiter à tout le monde. Il a rassuré les jeunes qu’avec le nouveau code minier, les intérêts des populations locales sont pris en compte.
Le nouveau code minier du Burkina Faso, adopté en 2015 sous la Transition, entre autres injonctions, oblige les sociétés minières à alimenter le fonds minier de développement local à hauteur de 1% de son chiffre d’affaires.
L’or constitue, depuis quelques années, le premier produit d’exportation du Burkina Faso. Le pays est, au niveau continental, le quatrième producteur d’or après l’Afrique du Sud, le Ghana et le Mali. De 2008 à 2015, le secteur minier a apporté plus de 916 milliards de FCFA de contribution directe au budget de l’Etat burkinabè.
 
Alfred KANON
ecodufaso.com / ecodafrik.com 
 
Légendes des photos
Les travaux de construction de la mine d’or de Houndé ont été officiellement lancés le 30 juin 2016, en présence du président Roch Marc Christian Kaboré.
 
 

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles