Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Conseil national de modernisation de l’administration : une session 2018 chargée

La cérémonie de la session ordinaire du conseil de modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance s’est ouverte le lundi 10 septembre 2018, sous la présidence du ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo.

La réalisation des objectifs de développement durable (ODD) repose sur l’efficacité des systèmes d’administration publique et de gouvernance, mettant l’accent sur le rôle que doit jouer l’administration dans l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies de développement. Le Conseil National de Modernisation de l’Administration et de la Bonne Gouvernance est l’organe qui doit veiller à la réussite du Plan Stratégique Décennal de Modernisation de l’Administration (PSDMA). Son deuxième plan d’actions bénéficie d’un soutien de la Banque mondiale à travers le Programme de modernisation de l’administration (PMAP) qui, de façon spécifique, soutient trois ministères à titre pilote. « La Banque Mondiale est résolument déterminée à apporter son appui au Gouvernement pour l’atteinte des objectifs spécifique dans le PSDMA et le PNDES.» a précisé le représentant de la Banque Mondiale, Cheick Kanté, à la cérémonie d’ouverture.

La présente cérémonie a réuni des membres du gouvernement, des présidents d’institution et des partenaires financiers 

La présente cérémonie a réuni des membres du gouvernement, des présidents d’institution et des partenaires financiers 

Cette session devra également permettre d’apprécier entre autres l’état de mise en œuvre des orientations en matière de modernisation de l’administration des années 2017 et 2018, d’apprécier les résultats de l’enquête nationale sur le niveau de perception des citoyens sur le respect des principes de bonne gouvernance, de valider la cadre de mesure des résultats de la stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance (SNPG), de valider les orientations en matière de modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance pour l’année 2019.

De l’avis de ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, représentant le chef du gouvernement, « Dans ce Burkina Faso nouveau en pleine mutation où les citoyens s’intéressent de plus en plus à la gestion des affaires publiques et exigent plus de transparence, de participation et de lutte contre la corruption et où la redevabilité est plus que jamais de mise. Je voudrais à nouveau exhorter chaque président d’institution et chaque membre du gouvernement au niveau central, chaque gouverneur de région au niveau déconcentré, à repenser et à recadrer à chaque fois que cela est nécessaire, son système managérial pour permettre une amélioration continue et soutenue de l’offre du service public à travers l’amélioration de la production publique. »

La modernisation étant la capacité de l’Etat et de chaque agent public à s’adapter à l’environnement en vue de fournir un service de qualité, cette rencontre offre une tribune de réflexion sur les mesures et actions à mettre en œuvre afin de moderniser l’administration burkinabè et de promouvoir la bonne gouvernance.

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

ecodufaso.com/Ecodafrik.com 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles