Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Conseil National de la Statistique : La première session table sur l’examen de trois documents

La première session ordinaire 2020 du Conseil national de la statistique, s’est ouverte le 18 Septembre 2020, sous le signe « Elaborer un schéma directeur de la statistique en phase avec les besoins de suivi du référentiel national de développement ».  Elle a été présidée par le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré.

Le Conseil national de la statistique se réunit deux fois par an en session ordinaire. La première session ordinaire de 2020 fait l’examen de trois documents majeurs. Et selon le Directeur général (DG) de l’INSD, Boureima Ouédraogo, elle passera en revue le rapport statistique national de 2019, le projet de rapport d’évaluation du Schéma directeur de la statistique (SDS) 2016-2020 et le projet de rapport diagnostique du système statistique national.

Le rapport 2019, fait ressortir  un taux d’exécution des activités du programme de 2019 de 74,6% contre 67,6% en 2018. Avec au titres de réalisations majeures, le cinquième recensement général de la population et de l’habitat, le deuxième recensement général de l’agriculture, la tenue régulière des sessions du Conseil national de la statistique (CNS) et de ses commissions spécialisées, et l’intensification et la diversification de la production statistique au niveau des départements ministériels.

Concernant l’évaluation du SDS 2016-2020, il s’agit de faire le point de ce schéma directeur afin de pouvoir élaborer le quatrième schéma directeur. Pour le ministre en charge de l’Economie, la mise en œuvre de la SDS 2016-2020 se traduit par un impact important sur le système statistique national (SSN), selon les résultats de l’enquête de satisfaction qui indique que 74% des utilisateurs de statistiques officielles sont satisfaits. Quant au rapport-diagnostic, il établit les forces et les faiblesses du Système national de la statistique et propose des pistes de solutions pour son amélioration.

Les défis pour le système statistique national sont énormes, selon le ministre des finances Lassané Kaboré. En effet, le SSN doit arriver à répondre aux besoins des différents utilisateurs des données statistiques, disposer de capacités de financement de ses activités, s’orienter vers la modernisation des instruments et améliorer les questions institutionnelles par l’adoption d’une loi qui puisse répondre aux attentes en la matière.

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles