Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Conjoncture économique-Burkina Faso : Quelle situation à la fin du 2ème trimestre 2016 ?

L’économie du Burkina Faso post insurrection va mal. Cette phrase est devenue comme un refrain pour certains burkinabè qui vont même jusqu’à caricaturer avec humour que « le pays a porté verre noire ». D’autres vont spéculer pendant ce temps, en comparant la rareté des ressources financières au nombre d’économistes au sein du gouvernement Paul Kaba Thiéba. Pourtant contre toute attente, l’économie burkinabè affiche une mine de stabilité avec une tendance haussière à la fin du 2ème trimestre 2016. En tous cas c’est l’avis de chefs d’entreprises tous secteurs confondus. Informations recueillis par l’Institut National des Statistiques et de la Démographie (INSD) dans le cadre de l’Enquête Trimestrielle sur la Conjoncture, dans sa Note Rapide N°70 des Opinions des Chefs d’Entreprise sur la conjoncture, pour la période du 2ème trimestre 2016. Ce rapport présente un aperçu général qui constate « un maintien du dynamisme de l’activité économique ».
Il ressort de cette enquête que l’économie burkinabè va assez bien avec une tendance haussière selon les secteurs d’activité. A ce propos, deux secteurs se singularisent. Il s’agit notamment de celui du Transport et Entrepôt. Selon l’ETC, « l’activité a le vent en poupe ». En effet, il ressort que comparativement au trimestre précédent, l’on a observé un climat des affaires favorable lié sans doute à la baisse du coût des hydrocarbures et un accroissement de la demande. Ceci a entraîné une amélioration de la situation de la trésorerie des entreprises et a occasionné du coup des créations d’emploi. Le secteur bancaire est aussi l’un des plus nantis en cette fin de 2ème trimestre 2016. L’ETC révèle « une activité bien orientée ». Il apparaît qu’au deuxième trimestre 2016, le climat des affaires s’est amélioré dans le secteur des banques comparé au premier trimestre confirmant ainsi l’optimisme affiché des chefs d’entreprise un trimestre plutôt. Dans cette perspective, les dépôts de la clientèle ont augmenté. Par ailleurs, les crédits octroyés sont ressortis en hausse par rapport au premier trimestre 2016. Aussi, les conditions de refinancement se sont-elles améliorées. Cette dynamique de l’activité au sein du secteur des banques n’a pas profité à l’emploi dont le niveau n’a pas varié. Cependant concernant les secteurs de l’industrie, celui des bâtiments et travaux publics, on note un climat d’affaire favorable avec une reprise des ventes pour le premier et une reprise d’activité pour le second.

Quant aux secteurs du commerce, de l’assurances et télécommunication, le climat est marqué par une « conjoncture encore défavorable pour le premier, une conjoncture peu favorable pour le deuxième et le troisième. Enfin les secteurs des services et ceux des hôtels-bars et restaurant eux affichent une mine de reprise fragile. En résumé, la situation économique n’est pas si alarmante pour bons nombres de secteur lorsqu’on sait d’où revient le pays depuis la crise 2011. Pour notre part, à l’image des grandes économies, il serait temps que les opérateurs économiques favorisent la diversification de leurs activités pour pérenniser la vie des entreprises et consolider l’économie nationale afin que ces fruits soient équitablement redistribués. La note rapide des opinions des chefs d’entreprise sur la conjoncture fait la synthèse des opinions des chefs d’entreprise sur l’évolution des activités des entreprises et leur appréciation du climat des affaires en général, et en particulier dans leur secteur. Elle est élaborée à partir des données de l’enquête trimestrielle de conjoncture(ETC).

La crise économique et financière internationale survenue en 2008, la crise post-électorale que la Côte d’Ivoire a traversée durant le premier semestre de 2011, la crise sociopolitique qui a secoué le Burkina de février à juin 2011 et bien d’autres évènements économique sont convaincu plus d’un de la nécessité de disposer d’un bon système, comme l’ETC, pour le suivi de la conjoncture économique.

 

 

Balguissa Sawadogo

ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles