Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Conférence Etats Unis-Burkina Faso : Des acteurs se prononcent à propos de la synergie Gouvernance, Démocratie, Affaires

La Conférence Internationale sur la « Gouvernance, la Démocratie et les Affaires » a ouvert ses portes le mardi 16 janvier 2018 à Ouagadougou au Burkina Faso. Comment les entreprises doivent participer à la promotion de la gouvernance démocratique pour un développement durable ? Des participants réagissent à cette thématique à l’issue de la cérémonie de lancement. Lisez !

Président de la Chambre de commerce et de l’Industrie du Burkina Faso, Mahamadi Sawadogo,

Les attentes du milieu des affaires portent sur les décisions concrètes que les chef d’Etats prendront sur le thème principal de la « Gouvernance de la Démocratie et la Paix ». Les affaires ne peuvent se faire sans un environnement propice, elles ne peuvent pas prospérer sans environnement propice. S’il n’y a pas d’affaires il n’y a pas de création d’entreprises ni celle de richesse donc pas d’emploi. Nous espérons qu’au sortir de cette conférence les résolutions prises seront mises en application. Le secteur privé est interpelé pour jouer un rôle catalyseur pour le développement économique et celui de la démocratie. Néanmoins toutes ces composantes vont ensemble et l’un sans l’autre il n’y a pas de développement.

Ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat, Stéphane Wenceslas Sanou,

Wenceslas-Sanou
A la différence des plateformes de concertations déjà connues, l’innovation de cette conférence d’aujourd’hui réside certainement dans son caractère inclusif, qui permet de mieux coordonner les compartiments institutionnels, en réunissant gouvernement, parlement, opposition politiques, société civile, secteur privé, autorités coutumières et religieuses autour de la gouvernance-Démocratie-Affaires. J’ose espérer que de os échanges naitrons un nouveau paradigme, et un processus élargie de renforcement de la démocratie et du progrès économique dans nos Etats.

CEO, Lilium Capital, Simon Tiemtoré
Simon-Tiemtoré
Il faut que les entreprises comprennent que les investissements doivent avoir un impact durable. Les investisseurs doivent prendre consciences de leur responsabilité sociétale. Il faut investissement responsable pour qu’il ait un développement partagé et durable. L’idée de cette conférence est de créer une plateforme pour en parler et aussi de faire un suivi, afin que les hommes d’affaires ainsi que les gouvernants puissent aboutir à des moyens qui puissent les mener à la réalité qui est le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). Les hommes d’affaires aiment bien là où il y a la bonne gouvernance et la démocratie. Dès qu’il y a le chaos personne ne veut investir.

Ambassadeur des Etats Unis au Burkina Faso, Andrew Young,

Andrew-Young
Cette conférence est un moment opportun pour souligner que le Burkina Faso, présente des opportunités illimitées pour les affaires. Burkina Fao is Open for Business. Il y a des affaires à faire au Burkina Faso. Cette conférence nous donne l’opportunité d’aborder le mode de gouvernance et de toutes les composantes de la société Burkinabè pour le développement et la bonne gouvernance.

Propos recueillis et retranscrits par Balguissa Sawadogo

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles