Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Confédération des institutions financières : Un nouveau plan d’affaires…

Confédération des institutions financières : Un nouveau plan d’affaires pour perpétuer les bonnes performances

La Confédération des institutions financières de l’Afrique de l’Ouest (CIF) a tenu, le jeudi 23 juin 2016 à Ouagadougou, sa septième assemblée générale consacrée au bilan de l’exercice 2015. Les six réseaux membres de la Confédération des institutions financières de l’Afrique de l’Ouest (CIF) ont réalisé de bonnes performances en 2015. Ils ont bouclé leur exercice avec un résultat net combiné de 6,53 milliards de FCFA en hausse de 147,5% par rapport à 2014. Ce succès a été salué par les premiers responsables de la confédération au cours de sa septième assemblée générale tenue le jeudi 23 juin 2016 à Ouagadougou. Le Président du conseil d’administration (PCA) de la CIF, Célestin Aoutchemé doit ces performances à la qualité du travail des dirigeants élus, du personnel et à la participation des membres à l’animation de la vie coopérative.

Au titre des réalisations en 2015, il a cité la création de la Financière de l’Afrique de l’Ouest (FINAO SA) et l’obtention en septembre dernier d’un agrément pour la société anonyme, micro-assurance vie Bénin. Il a noté en outre le démarrage du processus de remplacement du système d’informations et de gestion au sein de la CIF. Malgré ces performances, le PCA a souligné que des efforts doivent être fournis en vue de l’assainissement du portefeuille de crédit et de l’adaptation de l’offre de services aux besoins des membres.

La secrétaire d’Etat en charge de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré, a salué l’engagement de la CIF à apporter sa contribution à l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables. Pour elle, la CIF doit être un phare dans l’industrie de la microfinance de la sous-région ouest africaine. C’est pourquoi, elle a insisté sur la nécessité de structurer les entités, de renforcer les dispositifs de supervision et la saine gestion du crédit. Encore des défis L’exercice 2015 de la CIF a été marqué par l’arrivée à terme de son plan d’affaires 2011-2015. Le nouveau plan 2016-2020, selon son PCA Célestin Aoutchemé, s’inscrit dans le renforcement des acquis. Quant au directeur général de la CIF, Alou Sidibé, il a estimé que l’amélioration du portefeuille des crédits, des systèmes d’information et de gestion ainsi que la conformité aux dispositions légales de l’UEMOA constituent des défis pour les réseaux membres.

Il a exprimé sa satisfaction du niveau de performances atteint au cours de l’exercice 2015. La confédération des institutions financières est un regroupement de six réseaux de caisses populaires issus de cinq pays de l’Afrique de l’Ouest à savoir le Burkina Faso, le Bénin, le Togo, le Sénégal et le Mali. Le Mali compte deux réseaux au sein de la CIF. S’agissant de la faîtière des caisses populaires du Burkina, le RCPB, elle a bouclé son année avec un encours d’épargne et de crédit respectivement de 125, 79 milliards et de 83,85 milliards de F CFA.

Adama SEDGO
Source: Sidwaya n°8190 du 24 juin 2016
me.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles