Connecte-toi avec nous

Développement

   |

COMMERCE: 23 000 tonnes de stock de sucre écoulées au 31 décembre en 2019 (MCIA)

Le ministre Harouna Kaboré face à la presse

Le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré a convié les Hommes de médias pour un devoir de redevabilité en matière de gestion des administrants, afin de communiquer autour du bilan des actions réalisées en 2019, et de décliner les perspectives inscrites pour l’année 2020 en démarrage. Il s’est livré à cet exercice le 9 janvier 2020 à la maison de l’entreprise.

15 priorités ont été assignées au département du commerce, de l’industrie et de l’artisanat dans sa lettre de mission du 1er Mars 2019. Mais, c’est dans un contexte marqué par la précarité de la situation sécuritaire et le resserrement de la contrainte budgétaire que s’est inscrite l’action du département au cours de l’année 2019 a expliqué le ministre Kaboré.

En matière de promotion du secteur privé et d’amélioration du climat des affaires, le Mcia enregistre la création de 13 137 nouvelles entreprises dont 9 066 personnes physiques et 4 071 personnes morales, l’enregistrement de 1 117 demandes de permis de construire dont 645 permis délivrés à la date du 31 décembre 2019.

En matière de promotion de la qualité, de la normalisation et de la labélisation des produits, le département a œuvré au cours de l’année 2019 à l’inspection, la surveillance et le contrôle de la qualité des produits et des services ainsi que des instruments de mesure. On note la labélisation du Faso Dan Fani et celle du chapeau de Saponé.

Dans le cadre de l’opérationnalisation de la stratégie Nationale d’industrialisation (SNI), plusieurs actions ont été menées avec l’achèvement des constructions et de l’équipement de l’usine d’égrainage de coton bio à Koudougou dont inauguration interviendra en fin Janvier 2020. A cela il faut comptabiliser la poursuite de processus de réouverture de l’Ex-Faso Fani, la réalisation en cours de l’étude de faisabilité pour l’implantation de l’usine de filature classique à Bobo-Dioulasso et l’opérationnalisation en cours de l’institut de Génie des systèmes industriels et textiles (IGSIT).

Concernant la filière coton, on note la subvention de l’Etat à hauteur de 28 452 milliards de F CFA, pour la réduction des prix de cession des intrants a égrené le patron du département du commerce.

« Le déstockage des produits en mévente de la SAP Olympic a permis d’enlever un stock, d’une valeur de 890 997 500 F CFA »

En matière de promotion de la consommation des produits locaux, le Ministre Harouna Kaboré cite « l’accompagnement de la SN SOSUCO dans la mise en œuvre du protocole d’accord avec les distributeurs pour l’écoulement de ses produits, sur une production totale de 31 000 tonnes de sucre en 2019 et la mise en œuvre a permis d’écouler la presque totalité dudit stock. »

Il ajoute : « Au 31 décembre 2019, les 23 000 tonnes de sucre restant à la SN-SOCSUCO ont été entièrement enlevées ». Par ailleurs, dans le cadre de l’écoulement des produits de l’industrie nationale, la campagne de déstockage des produits en mévente de la SAP Olympic a permis d’enlever un stock, d’une valeur de 890 997 500 F CFA, représentant 71% du stock.

Concernant les financements conventionnels et alternatifs et dans le cadre de la promotion d’une offre de produits financiers sous forme de crédit à court, moyen et long termes aux promoteurs de PME/PMI pour un volume de crédit de 230 922 182 F CFA octroyé à 35 promoteurs.

En vue d’améliorer l’accès des PME aux financements bancaires,  la Société Générale s’est engagée à octroyer un volume global de financement de 27 milliards de F CFA aux PME burkinabè pour un objectif annuel de 15 milliards de FCFA.

Sombéwendin Micheline Nanéma
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles