Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Claudia Sanou : Lorsque le dynamisme rythme avec le charme

Belle, jeune, et pleine d’énergie, les qualificatifs sont peu pour décrire la jeune promotrice du textile et particulièrement le DANFANI, Claudia Sanou. Du haut de ses 23 ans, Claudia Sanou est une chef d’entreprise et créatrice de mode burkinabè. A sa rencontre, la première impression qui frappe est sans doute la valorisation du textile africain et plus précisément burkinabè, qu’elle incarne.

Souriante et très accueillante Claudia est de l’ethnie bobo à l’Ouest du Burkina Faso. Cependant notre jeune entrepreneure a grandi à Ouagadougou dans la capitale burkinabè. Après un cursus scolaire bien accompli, la très dynamique s’est retrouvée à l’Université de Ouagadougou. Elle raconte « Toute petite ma famille habitait à Kossodo (NDLR : un quartier de Ouagadougou) où j’ai fait l’école primaire après cela j’ai suivi mon cursus scolaire au Collège Protestant de Somgandé par ce que ma famille a déménagé la bas. » Après le Bac Claudia Sanou doit faire face aux défis de la formation. Elle va s’inscrire successivement en Sociologie, Droit, puis Communication d’entreprise et finalement en Gestion commerciale.

La gestion commerciale passionne Claudia nous a-t-elle confié mais pas autant que la valorisation du textile dont elle en fait aujourd’hui son métier. D’où est venu l’amour pour le textile ? Claudia Sanou se confie « j’ai toujours admiré les femmes s’habiller en pagnes tissus. Le pagne africain sur une femme traduit l’image d’une femme qui s’assume. C’est beau et elle apprend à s’accepter en s’habillant ainsi. Et moi j’aime ça c’est pourquoi j’ai décidé d’accompagner à ma manière. » Aujourd’hui à la tête de Claudia Sanou Création, la buisines miss habille femmes et hommes. Créée il y a seulement quelques années, la structure propose aujourd’hui le pagne tissé fait à base du coton burkinabè avec de bel motifs. A cela s’ajoute les articles que confectionne la maison : sac à main pour dame avec chaussures et boucles d’oreilles assorties, chemise homme, tenues dames, etc. Claudia prends part au défilé de mode et autres exposition-vente qui magnifient le pagne tissé ainsi que l’art africain : Sénégal, Ghana et en côte d’Ivoire. Même si l’entreprise est toujours embryonnaire, il faut reconnaitre la beauté, et la qualité dans les créations de la promotrice. Sa boutique située dans la rue de Faso Hôtel à Koulouba ne manque pas de monde explique-elle avec un large sourire. Pour l’heure s’il y a un cri de cœur qui lui tient c’est l’accompagnement du gouvernement burkinabè pour la promotrice du textile et surtout celui des tisseuses. Claudia Sanou nourrit de grandes ambitions pour son entreprise, c’est pourquoi elle exhorte les burkinabè à voir la qualité de ses créations et non les prix. Elle s’oriente cependant de plus en plus vers l’international.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles