Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Chine: le Premier ministre écarte l’idée d’un «atterrissage brutal» de l’économie

La Chine ne s’oriente pas vers un atterrissage brutal de son économie, a déclaré mercredi à Davos, devant le Forum économique mondial, M. Li Keqiang, son Premier ministre.

«Ce que je veux souligner c’est que des crises régionales ou financières systémiques ne vont pas survenir en Chine, et que l’économie chinoise ne s’oriente pas vers un atterrissage brutal», a déclaré le Premier ministre devant plusieurs centaines de participants au Forum de Davos, alors que la puissante économie chinoise est en plein ralentissement.

Le Premier ministre a comparé l’économie chinoise à un train. «Si l’économie chinoise devait être un train en marche, ce train ne perdrait pas actuellement de vitesse, il serait simplement doté d’un moteur plus important», a-t-il ajouté.

Les déclarations de M. Li interviennent au lendemain de la publication par la Chine de sa croissance économique en 2014, qui s’est établie à 7,4%, soit un niveau plus vu depuis près d’un quart de siècle.

La progression sur un an du produit intérieur brut (PIB) de la deuxième économie mondiale est cependant légèrement meilleure que la prévision médiane d’un panel de 15 analystes interrogés par l’AFP, qui tablaient sur +7,3%.

AFP/20minutes.fr

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles