Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

CHARBON FIN : LE PROCES RENVOYE DEBUT OCTOBRE

Annoncée pour le 7 août par le procureur général, l’audience correctionnelle sur l’affaire dite du charbon fin a été renvoyée pour le début du mois d’octobre. Les raisons de ce report : la composition du tribunal n’était pas conforme et les avocats qui se sont constitués pour leurs clients le souhaitaient également pour s’imprégner du dossier.

 

Douze (12) personnes physiques de la société IAMGOLD Essakane, de Bolloré transports et logistiques et de l’administration publique (Bumigeb et Douanes entre autres) sont poursuivies pour des faits de fraude en matière de commercialisation de l’or et des autres substances précieuses, a annoncé le procureur général près la cour d’appel de Ouagadougou, Laurent Poda, au cours d’une conférence de presse du 6 août dernier.

« une expertise indépendante »

Principale visée dans ce dossier, Essakane conteste les faits, notamment le rapport d’expertise qui a abouti aux charges qui pèsent contre elle. Ses avocats, via Me Moumouni Kopiho demandent une expertise indépendante. Cette demande sera soumise probablement au président du tribunal qui appréciera. En effet, une bonne partie des charges repose sur la quantité supposée d’or non déclarée. Entre les écarts scientifiquement tolérés et les conclusions du rapport de l’expert, la défense de la mine souhaite une autre expertise pour mettre tout le monde d’accord.

En décembre 2018, sur dénonciation, le procureur avais commis la Brigade nationale de lutte contre la fraude d’arraisonner des conteneurs de charbon fin de la mine à Bobo-dioulasso en partance pour le Canada via Abidjan et cela pour vérifier la présomption de fraude a à l »exportation de l’or. La Bnaf avait conclu à la régularité de l’opération, mais le procureur a requis des experts (douanier et chimiste). Ceux-ci ont conclu qu’il y avait matière à fraude.

En octobre prochain, les personnes et les entreprises citées dans le dossier devraient pouvoir s ‘expliquer publiquement.

 

Source : L’Economiste du Faso

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles