Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso : Pour la révision du format des rencontres gouvernement-secteur privé

 
Le ministre   du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Wenceslas Stéphane Sanou, a effectué une visite, le 13 juin 2017, dans les locaux de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), à Ouagadougou.   Il y a rencontré les représentants consulaires dans le but de recueillir leurs préoccupations et suggestions relatives à l’organisation des rencontres gouvernement-secteur privé.
 

SUR LE MEME SUJET...
  Les responsables de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) militent  Pour la révision du format actuel des rencontres gouvernement-secteur privé. Ils l’ont fait savoir au ministre en charge du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Wenceslas Stéphane Sanou, Wenceslas Stéphane Sanou, le 13 juin dernier au siège Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).
Pour ce faire, Mamady Sanoh, pense qu’une révision du format actuel de ce cadre de dialogue est nécessaire. Pour lui, la rencontres gouvernement-secteur privé doit être une tribune où le Chef de l’Etat s’adresser aux opérateurs économiques et exprime son point de vue sur le développement économique. Il suggère également que la rencontre soit non seulement instituée par un décret mais aussi précédée de rencontres régionales et sectorielles bien organisées. Le ministre en charge du Commerce, Wenceslas Stéphane Sanou a promis de transmettre au gouvernement en Conseil des ministres pour examen.
 
rencontres-gouvernement-secteur-privé-ccibf
Après les échanges à huit clos pendant deux heures d’horloge, le ministre Wenceslas Stéphane Sanou a félicité et encouragé les opérateurs économiques pour tous ce qu’ils font pour le Burkina Faso. pour lui, c’est le secteur privé qui est pourvoyeur de richesse et créateur d’emploi. « Nous sommes venus les confirmer dans leur rôle et leur dire que le gouvernement est disposé à les accompagner pour la réalisation de leurs nobles objectifs afin qu’ils mènent leurs professions de façon rassurante», a indiqué Wenceslas Stéphane Sanou.
Pour le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo, cette rencontre est la bienvenue parce qu’il est urgent de trouver des voies et moyens pour la relance économique. « Et nous avons soumis un certain nombre de mesures pour appréciations » parce que si le climat des affaires n’est pas assaini, il est difficile de développer des affaires.
Moubarak SILGA
Ecodufaso.com/groupe Ecodafrik
Légende :
1-      Le ministre Wenceslas Stéphane Sanou a posant avec les hommes d’affaires burkinabè pour une relance économique
2-      Les participants à la rencontre se congratulant après les échanges

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles