Connecte-toi avec nous

Développement

   |

CFPR de Ziniaré : Former une expertise pour le développement

A travers les formations techniques et pratiques qu’il propose (usinage de pièces, locations d’équipements, incubateur d’entreprises, etc), le Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré (CFPR-Z) contribue grandement à l’employabilité des jeunes et à la réduction du taux de chômage.
Le Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré (CFPR-Z) a été officiellement inauguré le 21 décembre 2010 en présence du Premier Ministre taïwanais, WU Den Yih. Fruit de la coopération entre les peuples burkinabè et taïwanais, le CFPR-Z aura coûté environ six milliards de FCFA. Il a pour missions de former les jeunes et les apprenants aux profits voulus et recherchés par le marché de l’emploi, favoriser et accélérer l’insertion professionnelle des apprenants et des stagiaires en développant , en améliorant ou en adaptant leur compétences techniques et professionnelles en les accompagnant dans leurs projets professionnels en vue de la création d’entreprise,… Les principales filières proposées par le CFPR-Z sont le génie mécanique, l’électricité, l’électronique, la mécanique, le froid et la climatisation, la menuiserie, la mécanique agricole, les télécommunications, le génie civil, la mécanique automobile et la restauration.
D’une capacité d’accueil de 240 à 300 personnes le centre est ouvert aux employés jeunes, aux étudiants en fin de cycle, aux enseignants techniques et professionnels, aux formateurs des centres privés,… Il est bâti sur une superficie de 20 hectares où sont réalisées plusieurs zones d’infrastructures : l’administration, une zone de vie commune avec une cantine, une cuisine centrale, des dortoirs, un terrain omnisports, une bibliothèque, une salle de conférence et un dispensaire. Le 28 juillet 2015, le centre a mis 600 techniciens des promotions 2013 et 2014, sur le marché de l’emploi.
Aujourd’hui, cette structure de formation doit relever plusieurs défis dont la reconnaissance juridique de ses diplômes, le soutien aux stagiaires pour la création d’entreprise ou l’insertion professionnelle, la validation des contenus des programmes en attente, l’élaboration de plans de carrière des formateurs, l’accroissement de la subvention de l’Etat,…

Aimé Florentin Bationo
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles