Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Centre national des œuvres universitaires : Une dette de 1,6 milliards de F CFA…

Centre national des œuvres universitaires : Une dette de 1,6 milliards de F CFA payée en 2015

Le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) a entrepris depuis 2015 une série de réformes afin d’assainir sa gouvernance administrative et financière. Ces reformes sont consignées dans un livret de19 pages intitulé « Une année de reformes et un agenda pour 2016 ». Le document a été présenté aux hommes de médias au cours d’une conférence de presse animée par le Directeur général du CENOU, Serge Auguste Bayala, le 22 février 2016. Ce document fait ressortir plusieurs actions menées en 2015, dont le paiement partiel de la dette du CENOU à hauteur de 1, 6 milliards de F CFA.

Sur une dette de 7,5 milliards de F CFA en janvier 2015, le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) a pu payer à ses créanciers, la somme de 1, 6 milliards de F CFA en 2015. Et ce, grâce au soutien financier de sa tutelle financière. C’est ce qui ressort de son livret intitulé : « Une année de reformes et un agenda pour 2016 », présenté à la presse le 22 février dernier à Ouagadougou. Des actions ont été engagées et certaines commencent à porter des fruits, a confié Serge Auguste Bayala. Au cours de l’année écoulée, a-t-il poursuivi, l’amélioration du contrôle dans les restaurants, la sensibilisation des acteurs, le contrôle pointu à travers l’élaboration d’une fiche à trois volets, ont permis de disposer en temps réel des quantités servies par jour. Ce qui a permis d’économiser 900 millions F CFA. La rationalisation des dépenses du CENOU est également touchée, ainsi que la gestion du carburant. Ce qui a permis au CENOU d’économiser 20% de l’enveloppe budgétaire allouée à cet effet. Cette économie a permis de soutenir des œuvres sociales telles que la santé et l’hébergement des étudiants. Plusieurs acquis ont été également énumérés par le DG du CENOU. Il s’agit de la recherche de solutions non-conflictuelles dans les litiges, les actions de communications afin de mieux faire connaitre le CENOU.

Le DG du CENOU et  les hommes de médias  bâton rompu

Le DG du CENOU et les hommes de médias bâton rompu

Au cours de la même année, une subvention financière de 4 030 000 F CFA a été allouée aux structures syndicales estudiantines comme l’ANEB, l’UGEB, la FESCIBF. Les associations telles que l’AEEMB et d’autres comités des cités ont également bénéficié de la subvention. Les reformes entamées en 2015 se poursuivront en 2016. Au nombre de ces reformes, l’informatisation des restaurants universitaires selon Serge Bayala. Ce qui permettra au CENOU de réaliser 40% d’économie sur les dépenses. Concernant le ticket papier, les étudiants utiliseront bientôt une carte magnétique pour l’achat.

Mounbarak SILGA
Ecodufaso.com/groupe ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles