Connecte-toi avec nous

Développement

   |

CENTRE DES METIERS DE L’EAU DE L’ONEA : L’un des meilleurs de la sous-région

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a procédé au lancement du Centre des métiers de l’eau (CEMEAU) de l’ONEA et le projet « mesures immédiates », le 3 mars 2015.

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) dispose désormais d’un Centre de métier de l’eau (CEMEAU), pouvant accueillir 300 à 400 personnes par semaine. L’inauguration du Centre a eu lieu ce vendredi 3 juillet 2015 à Ouagadougou. Les plateformes pédagogiques du Centre de métiers de l’eau ainsi inaugurées, font du CEMEAU l’un des meilleurs de la sous- région en termes d’équipements, selon le Directeur général de l’ONEA, Hamado Ouédraogo.

ONEA2

Créé dans les années 90 et transformé en 2007, le CEMEAU est un outil à la disposition de l’ONEA et à tout l’ensemble des acteurs de l’eau potable et de l’assainissement du Burkina et ceux de la sous- région. Il a pour rôle de renforcer les capacités, en plus du personnel de l’ONEA, celles des sociétés d’eau des communes, des collectivités, afin de faire face au système de gestion d’eau potable et d’assainissement dans les villes. Ce centre dispose, entre autres, selon Gilbert Bassolé, chef de département du Centre de métier de l’eau, 7 salles de formation, de 3 ateliers fonctionnels, 7 plateformes fonctionnelles pour les formations de courte durée, notamment, les formations professionnelles continues dans le domaine de l’eau et de l’assainissement. La cérémonie a été également marquée par le lancement du projet « mesures immédiates » qui consiste à former le personnel de l’ONEA. Un projet financé par l’Union européenne (UE), à hauteur de 130 millions de FCFA.

ONEA 3

Ce qui contribuera au renforcement des capacités opérationnelles des agents de l’ONEA et ceux du secteur de l’eau et de l’assainissement à travers l’optimisation du circuit de traitement d’eau. Pour le moment, a indiqué Gilbert Bassolé, le centre est occupé à 80% par le personnel de ONEA, les 20 autres par le personnel des ONG, des communes et des collectivités, les bureaux d’études, les entreprises des travaux publics et les artisans. « La preuve est que nous avons 30 jeunes que nous formons en plomberie, avec un niveau BEPC pendant 8 mois pour le compte des entreprises du Burkina », a-t-il conclu.

Mounbarak SILGA
Ecodufaso.com/ Group Ecodafrik

Légende
1- le CEMEAU a eu l’accompagnement, de l’UE, les Coopérations Danoise et Allemande
2- la coupure de ruban qui marque l’ouverture officielle du CEMEAU
3- Une vue de l’un des ateliers

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles