Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Campagne agricole de saison humide 2018-2019 : 16 milliards de franc CFA pour appuyer le monde paysan

Placée sous le patronage du Premier ministre Paul Kaba Thieba, la campagne agricole de saison humide 2018-2019 a été officiellement lancée ce samedi 26 mai 2018. C’est le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, qui a procédé à la cérémonie de lancement de ladite campagne, dans le village de Tiakané, commune de Pô, dans le Nahouri (région du Centre-Sud).

«Renforcement de la veille face aux attaques parasitaires pour une réduction des pertes de productions agricoles», c’est sous ce thème que la campagne humide 2018-2019 a été lancée. En effet, la campagne écoulée a été caractérisée par la faible pluviométrie impliquant une situation d’insécurité alimentaire avec un déficit céréalier de 477 448 tonnes ; Soit 12% des besoins de consommation alimentaire de la population. Il faut également noter les attaques de chenilles légionnaires et d’oiseaux granivores dans les différentes régions.

« Cette situation, loin de nous décourager, nous interpelle à redoubler d’ardeur au travail et à adapter nos modes de production aux dures réalités que nous imposent désormais les phénomènes naturels », a déclaré le Ministre en charge de l’agriculture. Et le gouvernement et ses partenaires, pour répondre à cette période de soudure, ont dégagé 81,4 milliards de francs CFA pour venir en aide aux populations vulnérables.

L’objectif de production de cette campagne humide 2018-2019, est de 5,8 millions de tonnes de céréales, plus de 1,517 million de tonnes de production de rente et 979 900 tonnes des autres cultures vivrières. Jacob Ouédraogo a ajouté que ces objectifs tant bien ambitieux, avec l’accompagnement de tous et de toutes, peuvent être atteints pour permettre d’assurer la sécurité alimentaire de la population burkinabè. Pour le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, le gouvernement a anticipé cette année afin d’atteindre l’objectif de production en rappelant que l’ambition du gouvernement est d’atteindre l’autosuffisance alimentaire en faisant des excédents. « Nous avons débloqué à peu près 16 milliards de francs CFA pour appuyer le monde paysan en semences de bonne qualité, mais également en intrants », a-t-il ajouté.

Plusieurs mesures ont été également prises par le gouvernement pour atteindre l’objectif de production en cette campagne agricole humide. Il s’agit entre autres de la mise à la disposition des producteurs de 8 155 tonnes de semences améliorées ; 16 000 tonnes d’engrais ; 27 400 unités de matériel agricole (23 800 charrues, 3 150 charrettes, 250 semoirs, 130 motoculteurs…) ; 10 500 animaux de trait ; 5 200 outils de vulgarisation agricole ; et l’accompagnement de 1 000 exploitations dans la gestion technico-économiques agricoles.

 

 

Sombéwendin Micheline Nanéma

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

 

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles