Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Campagne agricole dans la Région du Nord : Ouahigouya enregistre une pluviométrie meilleure aux 40 dernières années

Dans le cadre du suivi de la campagne agricole 2018-2019, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a visité le 20 octobre 2018 le site de production semencière de mil et de Sorgho Faongdo et le bas-fond rizicole de Basnéré dans la commune de Namissiguima. Cette visite a été une occasion pour échanger avec les producteurs de la région ainsi que les responsables des départements du ministère.

La campagne agricole 2018-2019 se présente bien. A la date du 20 octobre, les récoltes de maïs ont déjà pris fin. Celles du niébé et des arachides sont en cours. Tel est le bilan que tire le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques Jacob Ouédraogo. Au cours de la rencontre avec les producteurs et les responsables de son département, le ministre Ouédraogo a adressé ses félicitations aux producteurs.

Pour lui, la campagne agricole écoulée a enregistré un déficit céréalier de 477 448 tonnes, dû aux attaques des chenilles légionnaires d’automne et à l’irrégularité spatio-temporelle de la pluviométrie. C’est pourquoi, confie-t-il, les objectifs de production pour 2018-2019 portent sur 5 800 000 tonnes de céréales, 1 517 300 tonnes de productions de rente et 97 900 tonnes des autres cultures vivrières. Toute chose qui est en passe d’être atteint, à en croire le Directeur régional de l’agriculture du Nord, Adama Boro. Selon lui, les résultats seront largement dépassés dans sa région.
Les producteurs même s’accordent à dire que cela fait 30 à 40 ans qu’ils n’ont pas reçu une pluviométrie pareille. Une année exceptionnelle, a-t-il souligné.

Le bans fond rizicole de Basnéré envisage un résultat brut de 10 805 000 FCFA.

Le bans fond rizicole de Basnéré envisage un résultat brut de 10 805 000 FCFA.

La ville de Ouahigouya est le chef-lieu de la Région du Nord. La population active de la commune représente 67,3 % de la population résidente et le taux d’activités est de 43,7 %. L’agriculture, l’élevage et la pêche occupent 86,5 % de la population tandis que le commerce est pratiqué par 5,65 % d’elle. Les activités qui procurent le plus de revenus sont les cultures maraîchères et l’élevage. La campagne agricole, bien qu’elle ait démarré en retard, s’est très bien déroulée.
Les femmes du bas- fond rizicole de Basnéré en pleine récolte
La campagne agricole 2018-2019 se présente visiblement sous de bons auspices dans la région. A Namissiguima, le site de la ferme semencière de Faongdo laisse voir une belle présentation. Situé à 20 km de Ouahigouya, le site de Fongdo, à en croire son exploitant Adama Gadiaga, occupe une superficie de 6ha. Les prévisions attendues ressortent à 4,2 tonnes pour le sorgho et 3,6 tonnes pour le mil. C Il pourrait enregistrer un total net de bénéfices estimé à 2 370 000 FCFA pour le sorgho et 1 612 500 F CFA pour le mil. Monsieur Adama Gadiaga, a quant à lui, promis un meilleur réinvestissement de son acquis afin de mieux préparer la prochaine campagne.
A quelques kilomètres de là, dans le bas-fond rizicole de Basnéré, même satisfecit. Sous un soleil de plomb, les femmes exploitantes membres du groupement étaient déjà en pleine récolte du riz. Il est attendu une marge brute de 15 050 000 FCFA, soit une marge nette de 10 805 000 FCFA.
Du reste le constat est clair, les signaux de la campagne agricole 2018-2019 à la date du 20 octobre sont au vert. Dans la région du Nord « (…) les résultats en termes d’attente vont être largement dépassés », et le niveau d’exécution des programmes budgétaires est assez satisfaisant, se réjouissent les spécialistes de la question.

Balguissa Sawadogo
De retour de Ouahigouya
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles