Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Cameroun : l’emprunt obligataire de l’Etat du Cameroun souscrit à 153 milliards de FCfa, dont 50 pour SCB

L’emprunt obligataire de l’Etat du Cameroun « ECMR 5,50% » 2014-2019 de 150 milliards de FCfa lancée le 24 novembre 2014 pour 30 jours a été sursouscrit à hauteur de 153 milliards de FCfa, a révélé hier, 26 décembre 2014, Alamine Ousmane Mey (photo), le ministre camerounais des Finances.

Les établissements bancaires de la place sont les premiers souscripteurs avec en tête l’arrangeur de cet emprunt obligataire : SCB Cameroun, la filiale camerounaise du marocain Attijariwafa Bank. « La prise ferme de 50 milliards de Francs Cfa a été réalisée par SCB Cameroun comme elle l’a annoncé lors du lancement de l’emprunt obligataire à Douala. Ils le font parce qu’également en 2010, ils ont été convaincus de l’intérêt d’accompagner l’Etat dans cette opération. Ils ont renouvelé leur intérêt en 2013 et le renouvelle cette année », a déclaré le ministre des Finances.

« Pour l’instant, c’est vrai, nous avons une forte proportion représentée par les institutions et établissements de crédit. Cela fait à peu près 100 milliards de FCfa souscrits par les établissements de crédit. Mais, les 53 milliards du dessus ont été réalisés par les épargnants associés à telle ou telle structure. Ce qui témoigne de l’intérêt qui est le leur et qui va se poursuivre, parce que nous avons la conviction que ce processus va se substituer à ces mécanismes de financement traditionnels qui ont montré leur limite », explique Alamine Ousmane Mey.

Le ministre se réjouit de l’intérêt des particuliers à cette opération. « Je dois vous dire avec beaucoup de bonheur que la situation que nous avons recherchée est celle que nous obtenons de plus en plus. Si au départ en 2010 il y avait des ressources qui provenaient de partout dans différentes parties du monde, nous sommes dans une évolution qui permet de dire que localement, à l’intérieur de notre pays, des gens qui ont un compte d’épargne auprès d’une structure bancaire de la place n’hésitent aucunement à mobiliser leur épargne pour les placer dans les titres du Cameroun en souscrivant à cet emprunt obligataire », indique-t-il.

L’agence Ecofin a appris que les particuliers et épargnants directs du Cameroun ont souscrits à hauteur de 21 milliards de FCfa. « Cela témoigne de la confiance des investisseurs. La signature du Cameroun est la meilleure signature de la sous-région Afrique centrale », conclût le ministre qui qualifie cette opération de « succès retentissant ».

En rappel, c’est dix institutions financières qui avaient été retenues dans le syndicat de placement de cet emprunt destiné à financer des projets d’envergure dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures routières et portuaires. Il s’agit de SCB Cameroun, Société Générale, Afriland First Bank, EDC Invesment Corporation, UBA, BICEC, Cenainvest, Financia Capital, CBC et Banque Atlantique.

agenceecofin.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles