Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Burkina : Tirer profit du dividende démographique

En matière de développement, la maitrise de la démographie est essentielle. Le Burkina Faso doit relever plusieurs défis pour bénéficier pleinement des avantages du dividende démographique.

SUR LE MEME SUJET...
Le «dividende démographique» est aujourd’hui au cœur des enjeux de développement. Ce concept renvoie à l’accélération de la croissance économique résultant des changements dans la structure par âge de la population dus à la baisse consécutive de la fécondité et de la mortalité. Selon cet argument, les changements démographiques pourraient appuyer les efforts de développement en créant des conditions propices à l’épargne, à l’investissement productif et à l’amélioration du capital humain.
La théorie du dividende démographique se fonde sur le fait que le Burkina Faso et de façon générale l’Afrique ; a l’opportunité de suivre un cheminement similaire aux pays émergents actuels et susceptible de donner un nouvel élan à la croissance, de promouvoir l’innovation et d’offrir au pays un net avantage concurrentiel. Avec l’accompagnement de ses partenaires techniques et financiers, le Burkina Faso est donc engagé dans cette dynamique depuis quelques années. A ce jour, le pays compte plus de 18 millions d’habitants. Cette population est caractérisée par une extrême jeunesse, un taux élevé de la fécondité, un niveau de mortalité infantile élevé,… Elle devrait doubler d’ici 2030 si les tendances actuelles se maintiennent. Selon les projections, entre 2010 et 2030, le nombre de naissances passera de 707 600 à 1.003.700 ; celui des enfants en âge de scolarisation (6-11ans) passera de 2.840.900 à 4.720.000 et enfin le nombre de jeunes (20-29 ans) en quête d’un 1er emploi passera de 2.419.800 à 5.091.800. Ces prévisions riment avec d’importantes implications en matière d’investissements sociaux, au nombre desquels la construction d’écoles, des centres de santé et de nouveaux emplois à créer,…
Pour tirer pleinement profit du dividende démographique, le Burkina Faso doit relever plusieurs défis selon les spécialistes des questions des populations :
Maitriser la fécondité : Pour que le processus s’amorce, le pays doit privilégier des investissements stratégiques afin de réduire la fécondité (nombre d’enfants par femme) et la mortalité infantile (décès). Selon l’OMS : « Tant que les pays n’adressent pas le problème posé par la structure très jeune de leur population à travers le planning familial, l’éducation, et d’autres investissements qui contribuent à des familles moins grandes et en meilleure santé, ils n’atteindront pas leur plein potentiel de croissance économique qui passe par un dividende démographique. »
Investir dans la santé et l’éducation : Les investissements dans le capital humain – la santé et l’éducation – créent des opportunités pour le développement d’une main-d’oeuvre qualifiée et en bonne santé. Grâce au renforcement des systèmes de santé, afin qu’ils répondent à l’ensemble des besoins sanitaires des enfants et des adultes, la possibilité est donnée aux enfants de devenir des adultes en bonne santé qui peuvent contribuer de manière plus significative à la croissance économique. L’éducation permet aux jeunes d’acquérir les compétences nécessaires pour obtenir des emplois de meilleure qualité, emplois qui promeuvent le développement économique. Grâce à ces investissements, le pays acquière une main-d’oeuvre bien équipée pour tirer parti des nouvelles opportunités qui émergent d’un dividende démographique. Le capital humain est essentiel à la réalisation d’un dividende démographique.
Créer des emplois : le rythme de la création d’emplois doit accélérer pour suivre le nombre de personnes ayant besoin d’un emploi et maintenir un niveau élevé de croissance économique.
Mais tous ces efforts ne sauraient porter du fruit sans une bonne gouvernance. La population peut être contrôlée. Mais l’action doit être sous tendue par une bonne répartition des fruits de la croissance pour endiguer la pauvreté.

Aimé Florentin BATIONO

ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles