Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Burkina: le gouvernement se penche sur l’apport de l’énergie dans la transformation structurelle de l’économie

Burkina Faso-Développement-Energie

Burkina : le gouvernement se penche sur l’apport de l’énergie dans la transformation structurelle de l’économie

Ouagadougou, le 18 septembre 2016 (AIB)-La première Conférence publique de 2016 sur l’économie et le développement (CPED), tenue samedi à Ouagadougou, s’est penchée sur le thème de la contribution de l’énergie dans la transformation structurelle de l’économie burkinabè, a-t-on constaté, à l’ouverture des échanges.

 

 

«Energie et transformation structurelle de l’économie nationale : enjeux, défis et perspectives», telle est la thématique exacte de la rencontre qui a réuni, samedi à Ouagadougou, des spécialistes du domaine.

La conférence publique visait à proposer des solutions durables en matière de production, d’approvisionnement et d’utilisation de l’énergie à moindre coût.

«Le secteur de l’énergie fait partir de ce que l’on appelle secteur de soutien à la production. Si vous avez des entreprises qui paient l’énergie à un coût très élevé, cela va impacter sur leurs résultats finaux, leurs compétitivités », a souligné le directeur général de l’économie et de la planification Fidèle Bama, à l’ouverture des travaux.

Pour lui, si les entreprises burkinabè paient chère l’énergie, elles seront moins compétitives et ne pourront pas créer de l’emploi et de la richesse.

burkina-le-gouvernement-se-penche-sur-l-apport-de-l-energie-dans-la-transformation-structurelle-de-l-economie_57dec2149ee02_l220_h230A entendre M. Bama, la conférence publique est une occasion d’analyser les offres présentes d’énergie et les différents types d’énergies, de présenter les opportunités existantes, les bonnes et mauvaises pratiques dans l’utilisation de l’énergie.

L’autre objectif recherché par la rencontre est de proposer des options de production et de consommation optimales pour un approvisionnement suffisant et à moindre coût de l’énergie.

Présente, à l’ouverture des travaux, la ministre burkinabè en charge de l’Economie et du Développement, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori a relevé que la question de l’énergie est très importante pour le Burkina Faso.

Et d’expliquer que parmi les trois axes du Plan national de développement économique et social (PNDES, référentiel de développement du Burkina Faso), l’énergie y figure.

«En effet, le troisième axe du PNDES porte sur les secteurs porteurs de transformation de l’économie », a souligné la ministre Coulibaly, ajoutant que «nous nous sommes rendus compte que l’énergie pouvait être un facteur favorable à la transformation structurelle de l’économie du Burkina Faso».

Pour Rosine Coulibaly, les personnes qui sont venues à la rencontre ont aussi la soif de connaitre un peu sur le secteur. «Et la rencontre va leur donner l’occasion d’apprendre », a-elle signifié.

La première Conférence publique de 2016 sur l’économie et le développement (CPED), organisée sou forme de panels, a été animée par d’imminentes personnalités du monde universitaire, du secteur public et privé.

Elle a été organisée à l’intention des acteurs de développement au Burkina Faso (Société civile, ONG, partenaires techniques et financiers, cadres de l’administration, collectivités locales, étudiants…).

La toute première édition de la CPED a eu lieu en novembre 2015, autour du thème : «Enseignement supérieur et emploi, enjeux et perspectives».

Agence d’information du Burkina

ak/taa

 

 

 

 

aib.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles