Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Burkina : La SFI veut augmenter son portefeuille d’investissement à 800 millions de dollars US

La Représentante Régionale de la (SFI), Ronke Ogunsulire a rencontré les professionnels des médias burkinabè le jeudi 8 juin 2017 autour d’un petit déjeuner de presse portant sur les actions de la SFI au Burkina Faso.
 
Présente au Burkina Faso depuis 1975, le portefeuille de la SFI est d’environ 100 millions de dollars investis dans les secteurs comme les services financiers, l’immobilier, les mines, l’agrobusiness, l’énergie et la distribution.
Dans le cadre d’une visite de travail au Burkina du Vice-président en charge des questions économiques et du développement du secteur privé, Hans Peter Lankes, la Représentante Régionale Mme Ronke Ogunsulire a discuté de l’actualité de la SFI au Burkina Faso avec les journalistes.
A ce propos, Mme la Représentante Régionale a souhaité partager avec les journalistes trois informations capitales. Il s’agit du fait que le Burkina Faso est une priorité pour la SFI. Sur ce point Mme Ogunsulire a précisé en guise d’exemple, qu’en dépit de la récente crise qui avait freiné l’élan des investisseurs, la SFI a renforcé ses engagements en investissant 200 millions de dollars US dans divers projets durant la période de la transition burkinabè.
Aussi, la SFI intervient dans plusieurs secteurs clés de l’économie burkinabè. Mme Ogunsulire d’indiquer à ce sujet que les secteurs du financement des Pme, celui de l’énergie, de l’agrobusiness priorité du gouvernement burkinabè demeure aussi d’un grand intérêt pour la SFI. Ces points ont même constitué l’essentiel des échanges entre le vice-président Hans Peter Lankes et les autorités burkinabè.
SFI-veut-augmenter-son-portefeuille-2
La troisième information capitale est l’engagement de la SFI à investir jusqu’à 800 millions de dollars US dans les projets bancables au cours des 5 prochaines années dans le cadre de l’appui au PNDES. Cela va porter aussi sur la relance de son assistance pour l’amélioration de l’environnement des affaires afin d’attirer plus d’investissements privés. A ce niveau, la SFI envisage un Guichet consacré au secteur privé, un nouvel instrument du Groupe de la Banque Mondiale.
A l’issu des échanges avec les journalistes Mme la Représentante Régionale de la SFI a noté le fait que la crise ait joué substantiellement sur l’environnement des affaires au Burkina. Mais avec les réformes engagées par le gouvernement elle a soutenue espérer une vraie relance des affaires.
L’expérience de la collaboration de la SFI avec Coris Bank International est positive…
Au Burkina Faso la SFI travaille avec deux banques notamment Ecobank et Coris Bank International. Au sujet de la collaboration avec Coris Bank International, Mme Ogunsulire a apprécié positivement cette expérience car selon elle, aujourd’hui cette banque est la plus grande banque du Burkina Faso en termes de bilan. La banque a selon elle, un regard rénovateur et surtout a placé les Pme et les femmes au cœur de ses centres d’intérêts. Toute chose qui est louable.
La SFI serait prête à soutenir les sociétés évoluant dans la Capital Investment en Afrique et particulièrement au Burkina Faso.
Et pour ce qui est du Guichet consacré au secteur privé il existe quatre mécanismes d’accès : le mécanisme d’atténuation des risques, le mécanisme en matière de financement mixte, le mécanisme de garantie du MIGA et la facilité relative à l’utilisation de la monnaie locale.
La Société financière internationale est une organisation du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé. Créée en 1956, son capital est détenu par 184 pays membres.
 
Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/Ecodafrik.com
 
 
Encadré : Bio Express Mme Ronke-Amoni Ogunsulire
 
Mme Ronke-Amoni Ogunsulire est la Représentante Régionale de la Société Financière Internationale (SFI) au Bénin, au Burkina Faso, au Ghana, au Niger et au Togo. Basée à Accra, elle est responsable des investissements et des services conseils d’IFC dans ces pays.
Mme Ronke-Amoni Ogunsulire de nationalité nigériane est titulaire d’un MBA en Finances de l’université de Yale ainsi que d’une Maîtrise en Etudes Environnementales. Elle est également titulaire d’une licence en Ingénierie chimique et en Ingénierie de l’université de Dartmouth aux Etats Unis. Mme Ogunsulire a rejoint la SFI en 2002 et a occupé plusieurs postes de direction avant d’être nommée Représentante, elle était Conseillère du Vice-Président Exécutif et du Directeur Général d’IFC.
 

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles