Connecte-toi avec nous

COMMUNIQUE

   |

Burkina : La direction générale des impôts félicite ses agents après un taux de recouvrement de 106%

Chers collègues,

Chers collaboratrices et collaborateurs,

Le vendredi 18 juin 2021 s’est tenue la revue mensuelle des performances des Unités de recouvrement de la DGI. Cet exercice a fait ressortir que l’ardeur au travail, le sens du service public et le sens du sacrifice de chacune et de chacun de nous, ont permis à la Direction générale des impôts de maintenir le cap des bonnes performances amorcé depuis ces dernières années.

En effet, sur une prévision de recouvrement révisée à la hausse par la loi de finances rectificative à 417 milliards sur la période de janvier à mai 2021, la DGI a recouvré 443 milliards soit un taux de réalisation de plus de 106%. L’analyse affinée des résultats montre que la quasi-totalité des vingt unités de recouvrement ont réalisé un taux de recouvrement d’au moins 100%, le taux minimum est de 92%.

Chers collègues,

Ces résultats exceptionnels méritent d’être salués à plus d’un titre. Aussi, au nom de Monsieur le Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, je vous adresse à tous, mes vives félicitations et mes encouragements.

Toutefois, ces résultats formidables, quoique inespérés dans un contexte de fragilité économique, sécuritaire et sanitaire, ne doivent pas nous faire perdre de vue la nécessité de redoubler d’effort pour apporter davantage de ressources aux gouvernants pour le financement du développement. Aussi, les besoins de nos populations étant immenses surtout en ces moments difficiles, devons-nous faire preuve d’imagination, de sacrifice et d’abnégation pour notre peuple, sans nous laisser divertir à quelque titre que ce soit.

Dans cette quête d’une meilleure contribution au développement économique et social de notre chère patrie, je voudrais saluer tous les partenaires sociaux dont l’apport a été essentiel à la réalisation des performances actuelles. Car, sans mobilisation sociale, on ne peut atteindre les résultats escomptés.

Je compte sur cette mobilisation sociale pour approfondir les réformes en vue d’une modernisation optimale de l’administration fiscale et une amélioration continue de la relation avec le contribuable, notamment à travers la digitalisation des formalités de l’enregistrement et celle de la chaine foncière ainsi que la lutte contre le faux et la fraude fiscale.

Chers collègues,

Ces trois grands défis s’imposent à la DGI et je vous engage instamment à les relever.

Concernant l’enregistrement des actes, notamment les marchés publics, nous devons nous engager à rendre effective la dématérialisation de la procédure d’enregistrement de sorte que tout comme la certification de chiffres d’affaires, le contribuable puisse, à partir de tout lieu voulu, obtenir l’enregistrement de son contrat, payer l’impôt dû sans être obligé de se présenter à un service des Impôts.

Au titre de la modernisation de la chaine foncière, il s’agira d’affirmer le rôle central du Cadastre et de digitaliser toutes procédures y relatives et aussi de sécuriser et de numériser les actes délivrés par les Guichets Uniques du Foncier et les Recettes des Domaines et de la publicité foncière. Du reste, c’est conscients de cela que nous avons fait de cette année 2021, l’année de la chaine foncière.

Je suis convaincu que les maux qui minent depuis de nombreuses années la chaine foncière, trouveront une solution au terme de ce processus enclenché et inexorable. Notre hiérarchie nous l’instruit et soutient cette dynamique.

S’agissant de la lutte contre le faux, l’usage du faux et la fraude fiscale, la conjugaison de nos actions de concert avec l’Agent judiciaire de l’Etat et le Pool économique et financier de la Justice, a permis d’amorcer une plus grande veille du conformisme fiscal et d’impacter positivement les déclarations fiscales. Ces actions vont se poursuivre et se renforcer afin d’assurer une meilleure équité fiscale, gage d’une meilleure répartition de la charge fiscale et d’une justice sociale.

Chers collègues,

Agent du cadre, agent de soutien, de toutes catégories, chacun à son niveau a contribué aux succès actuels malgré les hostilités de toutes sortes.

Je suis conscient des difficultés et de la nécessité d’améliorer vos conditions de travail dont beaucoup reste à faire. Sur ce sujet, de concert avec les premières autorités de notre département, des solutions sont envisagées et les détails ont été donnés à d’autres occasions.

Fort de ce qui précède, je vous invite à vous mobiliser davantage en vous armant de cette maxime de Martin Luther King qui dit : « Si tu ne peux pas voler, alors cours. Si tu ne peux pas courir, alors marche. Si tu ne peux pas marcher, alors rampe, mais quoi que tu fasses, tu dois continuer à avancer ».

Ensemble, maintenons le cap dans la cohésion sociale, engrangeons des résultats pour une DGI plus performante et rayonnante.

Moumouni LOUGUE

Chevalier de l’Ordre de l’Etalon

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles