Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Burkina-Gouvernance Locale : L’Union Européenne accompagne l’AMBF et l’ARBF à hauteur de 558 millions de F CFA

La Délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso a procédé à la signature de deux contrats de subvention pour le financement de deux projets avec l’Association des Municipalités du Burkina Faso (AMBF) et l’Association des Régions du Burkina Faso (ARBF), le mercredi 25 janvier 2017 à Ouagadougou.

SUR LE MEME SUJET...
L’AMBF et l’ARBF ont été reconnues comme associations d’utilité publique par l’Etat burkinabè pour les actions visibles menées par les deux structures associatives dans le domaine de la gouvernance locale. C’est donc pour consolider le processus de décentralisation au niveau communal et régional, que la Délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso, (DUE) a décidé d’accompagner deux projets des deux structures associatives. Il s’agit pour l’AMBF du Programme d’Appui au Développement Territorial (PADT) à hauteur de 328 millions de F CFA. Et celui de l’ARBF, dénommé Projet d’Appui de la décentralisation au niveau régional (PACDR). Cet appui de la DUE vise à outiller les nouveaux élus locaux pour assurer la gestion locale et la gouvernance démocratique pour l’atteinte des objectifs de développement du territoire national.
L’Ambassadeur de la Délégation de l’union européenne(DUE) au Burkina Faso, Jean Lamy s’est réjoui de l’aboutissement de la signature de cette convention. Selon lui, l’union européenne est heureuse de voir que la décentralisation fait partie des priorités des nouvelles autorités du Burkina Faso. L’AMBF tout comme l’ARBF, en tant que structure faîtière respectivement des communes et des régions ont un rôle clé à jouer dans le processus de décentralisation a-t-il estimé. La mise en œuvre des projets respectifs devrait permettre aux deux associations d’avoir un diagnostic des collectivités territoriales, d’accéder à de nouveau moyens de management et d’administration, de s’interroger sur les moyens et bien plus.
ue
A ce propos, le Président de l’AMBF, Armand Rolland Pierre Beouinde , très ému a confié que le choix de subvention de la DUE est un signe fort et expressif d’un engagement à l’égard des deux associations ainsi que des communes des élus. A ce propos, il a aussi signifié que les expériences cumulées depuis plus de 20 années de pratique de décentralisation donnent des motifs de satisfaction. Les nombreuses actions et initiatives ont été entreprises par les collectivités territoriales pour répondre aux besoins en services de leurs populations dans divers domaines comme l’accès à l’eau potable, l’assainissement, l’amélioration de l’offre éducative de l’avis de M. Beouinde
Ces mots du M.Beouinde, le président de l’ARBF, Eric Tiemtoré les partage visiblement. Il a donc confié en effet allant dans le même sens que ces fonds permettront à l’AMBF et l’ARBF de mobiliser des moyens leur permettant de jouer pleinement leur rôle et de renforcer leur place dans le paysage institutionnel de la décentralisation au Burkina Faso.
Le PADT et le PACDR s’inscrivent dans la stratégie de développement de l’Etat Burkinabè contenue dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), nouveau référentiel de développement.

Balguissa Sawadogo
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles