Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Burkina Faso: les femmes occupent plus de 60% des activités de production…

Burkina Faso: les femmes occupent plus de 60% des activités de production agricole

Les femmes occupent plus de 60% des activités de production, indique un rapport du ministère chargé de la promotion des femmes au Burkina Faso, publié à quelques jours de la Journée internationale de la femme, célébrée chaque 8 mars.

Selon ce rapport qui s’appuie sur les résultats d’un recensement du ministère en charge de l’agriculture 2006-2007, les femmes burkinabès excellent dans l’agriculture, l’élevage, l’artisanat, la sylviculture, le petit commerce, la transformation des produits agro-sylvo-pastoraux, des produits forestiers non ligneux et la production maraîchère, etc.

Dans l’agriculture pluviale, poursuit le texte, elles représentent 52% des actifs agricoles des ménages. Elles mènent une agriculture de subsistance et leurs productions contribuent surtout à l’autoconsommation et la survie de leurs ménages.

Pour la production maraîchère, la proportion des femmes est de 45%. Quant à l’élevage, il est pratiqué par 47,2% de femmes.

Cependant, les activités commerciales des femmes sont le plus souvent réduites à de petits commerces peu rentables qui se pratiquent dans l’informel et se caractérisent par une faible organisation et un mode de fonctionnement traditionnel.

Malgré leur présence dans ces domaines d’activités, les femmes ne s’adonnent pas à la grande production qui les propulsera vers l’entreprenariat agricole.

Selon les spécialistes, les difficultés rencontrées par les femmes burkinabès sont liées à leur accès aux facteurs de production (terre, crédit agricole, intrants, etc.), à la formation professionnelle et à l’appui technique, au manque d’esprit entrepreneurial, à l’insuffisance de femmes modèles entrepreneures agricoles et à leur sous-représentation dans les réseaux d’affaires.

En outre, il y a la persistance des pesanteurs socioculturelles en défaveur de la femme, telles que l’analphabétisme, le manque d’esprit entrepreneurial, les difficultés d’écoulement des produits, l’inexistence de canaux d’informations adaptés.

Ces barrières montrent la difficulté pour une femme d’entreprendre sans aucun accompagnement, ont-ils ajouté.

Le Burkina Faso célèbre le 8 mars à Ouagadougou la 159ème édition de la Journée internationale de la femme sous le thème « Entrepreneuriat agricole des femmes : obstacles, défis et perspectives ».

Un thème pertinent, selon le gouvernement burkinabè, dans un contexte où l’autonomisation économique des femmes en général et rurale en particulier est l’une des préoccupations majeures des autorités de notre pays.

china.org.cn

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles