Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Burkina Faso : La peur de l’échec freine l’esprit d’entrepreneuriat

Le 04 juin dernier, le ministère du commerce et de l’industrie a procédé au lancement du premier rapport sur l’entrepreneuriat au Burkina Faso ; intitulé Global entrepreneurship monitor (GEM). L’étude qui a bénéficié du soutien financier du CRDI du Canada a été conduite par une équipe du laboratoire de recherche en gestion des entreprises et des organisations. (LAREGEO).

Pour mener l’étude le LAREGEO a administré un questionnaire portant sur les attitudes, les activités et les aspirations entrepreneuriales à 2850 individus âgés de 18 à 64 ans. Un panel de 37 experts dont les domaines de compétences vont de l’accès au financement à la gestion des systèmes éducatif en passant par la politique gouvernementale, l’ouverture des marchés intérieurs, le transfert de technologies, ont été aussi consultés dans le cadre de ce rapport.

Selon les résultats de l’étude, 66% des enquêtés se sentent compétents pour entreprendre. Parmi eux, seuls 42% ont l’intention d’entreprendre. La peur de l’échec revient régulièrement dans les causes de cet état de fait. Il y’a donc lieu de développer et renforcer les programmes spécifiques de formation a l’entrepreneuriat surtout pour les jeunes.

Avec ses 42%, le Burkina Faso s’affiche avec le taux le plus faible des 05 pays ayant prit part à l’enquête (Cameroun, Ouganda, Botswana, Angola, Burkina Faso). Selon Simone Zoundi, marraine de la cérémonie de lancement, ce rapport devra donc servir d’outil d’aide à la décision. Pour elle, « il permettra aux décideurs d’affiner davantage les politiques publiques et les différents programmes d’appui à l’entrepreneuriat dans notre pays ».
Le centre de recherches pour le développement international (CRDI) assure le financement de l’étude pour la période 2014-2016. Le centre a contribué pour 70% dans le budget 2015. Cette quote-part passera à 35% en 2016. Le LAREGEO devra donc développer des initiatives pour combler le gap afin de perpétuer son initiative.

Selon son Directeur Exécutif, le Pr Serge Auguste BAYALA, le LAREGEO est un instrument de renforcement des capacités des entreprises, des institutions d’enseignement supérieur et de recherche par la production, la mise en commun et le transfert des connaissances.

Le rapport qui a été présenté est le premier du genre sur l’entrepreneuriat au Burkina Faso. Les analyses qui y sont faites s’appuient sur les données du Global entrepreneurship monitor (GEM) 2014.Le GEM selon le Professeur BAYALA est la plus vaste enquête sur l’entrepreneuriat dans le monde. Il regroupe depuis 1999 les meilleurs chercheurs en entrepreneuriat.

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles