Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Burkina Faso : Filières fonio et sésame, les acquis et les perspectives

Réunis le 17 juin 2015 à Bobo-Dioulasso, les acteurs ont été unanimes à reconnaître l’apport du Projet d’appui dans l’accroissement de la production du fonio et du sésame au Burkina Faso.

Conduit par l’ONG Afrique verte, l’OCADES et l’International relief et développement (IRD), ce Projet a été mis en œuvre pour améliorer les revenus des producteurs de fonio et de sésame dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et des Hauts-Bassins.

Par exemple, la production du sésame est passée de 18 000 tonnes en 2008 à plus 130 000 tonnes en 2014. Ainsi, « 200 groupements de producteurs soit 153 pour le sésame et 47 pour le fonio regroupant plus de 5 078 bénéficiaires » ont été touchés par le Projet.

Par ailleurs, grâce à ce programme, nous avons, non seulement, assisté à une forte adoption de nouvelles technologies en technique de production et de post récoltes, mais également à la formation de plus de 400 producteurs en gestion de la productivité.

Bien plus, des crédits ont été accordés aux membres des groupements de producteurs et des unités de transformation pour l’achat de stocks des matières premières afin d’améliorer la productivité.

Rappelons que le développement fait obligation aux producteurs de s’adapter à l’évolution des technologies, d’où l’appel lancé par les autorités compétentes aux producteurs afin qu’ils les intègrent dans la chaine de production, de transformation et de commercialisation du fonio et du sésame.

En résumé, ces deux filières doivent gagner non seulement en qualité, mais aussi en productivité afin de relever le niveau de vie des populations, particulièrement celui des agriculteurs et des autres acteurs dudit secteur d’activité.

afrique7.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles