Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Burkina Faso-Climat des affaires : Tenue effective du 1er conclave national industrie et commerce pour la dynamisation de l’économie

Aperçu du présidium

Les acteurs du commerce et de l’industrie étaient en conclave ce jeudi 09 août 2020 dans l’enceinte des Salles de conférence de Ouaga 2000 autour du thème « Industrie et commerce : Quelle synergie pour l’émergence de l’économie du Burkina Faso ? »

« L’industrie est le moteur de croissance ». C’est pour traduire cette assertion en actions plus concrètes que le ministère en charge du commerce, de l’industrie et de l’artisanat en partenariat avec la chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) tiennent le 1er conclave industrie-commerce à Ouagadougou. Il s’agit d’une instance d’échanges et de propositions pour l’amélioration de l’écoulement des produits industriels burkinabè.

Dans son discours d’ouverture, le ministre en charge du commerce Harouna Kaboré explique que :« le développement du secteur industriel est une composante structurelle indispensable pour le développement d’une économie à travers les effets d’entrainement sur le reste de l’économie, et cela d’autant que ces industries valorisent des matières premières locales. »

Convaincu du potentiel de ces secteurs, le Gouvernement burkinabè entreprend des actions afin d’améliorer le climat des affaires et accroître la compétitive des entreprises burkinabè et cela dans le but de remettre l’économie sur le chemin d’une croissance forte, créatrice d’emplois et résiliente.

Les participants ont formulé des recommandations

A ce titre, des mesures structurelles et conjoncturelles ont été prises ces dernières. En ce qui concerne la dernière, elle a permis entre autres la régulation des importations des produits similaires pour permettre aux unités nationales d’écouler leurs productions. A cela il faut ajouter le relèvement de la valeur devant servir de base de liquidation du sucre importé, l’intensification des actions de contrôle sur toute l’étendue du territoire et l’organisation des campagnes de déstockage des produits de la Sap Olympic.

Le Premier Ministre Christophe Joseph Dabiré, par ailleurs président de la cérémonie a relevé les efforts du gouvernement pour dynamiser les secteurs du commerce et de l’industrie ainsi que leur apport pour l’économie du pays. Il a souhaité la pérennité de ces types d’échanges entre acteurs qui permettront de tirer des recommandations afin de pallier aux enjeux économiques nationaux.

A l’issue du conclave les participants ont formulé des réponses à un certain nombre de questions spécifiques, notamment, la régulation des importations, la lutte contre la fraude et aussi pour la mise en place d’un moratoire sur un certain nombre de produits d’importation qui devrait permettre d’atteindre à l’horizon 2023 l’efficacité dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’industrialisation (SNI). Les participants ont surtout proposé la mise en place de cadres de concertation sectorielle pour le suivi de la mise en œuvre des recommandations et souhaité une organisation régulière du conclave.

Le premier conclave des acteurs du commerce et de l’industrie a réuni plus de 200 participants.

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire