Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Burkina Faso – Banque Mondiale : Un financement au profit de l’élevage au sahel

Le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Jean Gustave SANON et la Représentante Résidente de la Banque Mondiale au Burkina Faso, Madame Mercy M. TEMBON, ont procédé, le jeudi 02 juillet 2015 à 16 heures au Cabinet du Ministre de l’Economie et des Finances, à la signature d’un accord de financement sous forme de prêt.

Par cet accord, la Banque Mondiale met à la disposition du Burkina Faso un montant de 30 millions de dollars US, soit environ 15 milliards FCFA pour le financement du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS-Burkina).

L’Objectif de Développement du PRAPS-Burkina est : «Améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays Sahéliens, et améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences».

MEF BM 2

Le projet est prévu pour s’exécuter sur une période de six (06) ans à compter de 2015, sous la tutelle technique du Ministère des Ressources Animales. Sa clôture opérationnelle est donc programmée pour le 31 décembre 2021.

Cette signature s’accompagne de celle de l’Accord Subsidiaire entre le Ministre de l’Economie et des Finances et le Secrétaire Exécutif du Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS). Dans cet accord, le Burkina Faso, comme tous les autres pays de la sous-région bénéficiaires du projet, accepte rétrocéder au CILSS 4% de ses ressources en vue de la réalisation des activités régionales. En effet, le CILSS assure la coordination régionale du PRAPS.

Bernadette SOME
finances.gov.bf

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles