Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Burkina Faso-Assemblée Générale des Sociétés d’Etat : 82,452 milliards…

Burkina Faso-Assemblée Générale des Sociétés d’Etat : 82,452 milliards de F CFA de résultat net en 2015

Les travaux de la 24ème session de l’Assemblée Générale des Sociétés d’Etat (SE) ont débuté officiellement le jeudi 23 juin 2016 dans la Salle de Conférence de Ouaga 2000 sous la présidence du Premier Ministre, Paul Kaba Thieba et l’assistance des différents ministres et des membres de l’Assemblée Générale des SE.

L’exercice clos 2015 des Sociétés d’Etat Burkinabè est relativement appréciable. C’est l’avis du Premier Ministre, Paul Kaba Thieba, président de la 24ème session de l’Assemblée Générale des SE. Le bilan de cet exercice fait cas du résultat net de l’ensemble des SE, qui est de 82,452 milliards de F CFA en 2015 contre 62,092 milliards de F CFA en 2014 soit une hausse de 32,79%. Cette croissance est la résultante de l’amélioration des résultats nets de la SONABHY et de la CNSS. En 2015, la contribution des Sociétés d’Etat à la formation du PIB du pays a augmenté de 36,03 milliards de FCFA, soit un accroissement de 30,88% contre 23,36 en 2014. Il y a de quoi être satisfait des retombées de cet exercice clos de 2015 au vue cette croissance selon le Premier Ministre. Il a félicité et a encouragé les différents acteurs et collaborateurs des différentes structures impliquées.

AG SE2

Le rapport du Cadre de Concertation des Sociétés d’Etat (CC-SE) présenté par le Secrétaire Général du ministère en charge du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat, indique que l’année 2015 n’a pas connu de création de nouvelles sociétés d’Etat. Cela fait que le nombre de sociétés qui fonctionnent est resté à vingt un (21). Cependant neuf (9) des entreprises publiques ont connu une baisse de leur volume d’activités caractérisée par la contraction de leur chiffre d’affaires par rapport à l’exercice 2014 qui a reculé de 0,95% entre 2014 et 2015. Le même rapport indique que parmi ces sociétés, huit (8) sont déficitaires contre six (6) en 2014. Les fortes baisses sont enregistrées par l’AGETIB, e LBTP et la SEPB.
Les raisons expliquant cette tendance baissière est la résultante de la morosité du contexte économique mondial, régional et national. Les lourdeurs administratives dans la procédure de passation des marchés publics et celles liées aux Maîtrises d’Ouvrages Déléguées qui peinent à obtenir un portefeuille de projets conséquents, ont été relevés comme autres difficultés rencontrées par les SE dans l’exercice de leur mission.
La 24ème session de l’Assemblée Générale se tiennent les 23 et 24 juin 2016. Au sortir de la session, il est attendu l’examen et l’adoption des projets de résolutions et recommandations communes ainsi que le rapport général.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles