Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Burkina Faso : 3 milliards de FCFA décaissés pour renforcer les capacités d’institutions de microfinances

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé le 10 septembre 2020, la cérémonie de lancement des activités du Fonds national de la Finance inclusive (FONAFI). Né de la volonté politique du chef de l’Etat, ce fonds entend accompagner les personnes à faibles revenus, pour un accès durable à des services financiers adaptés à leurs besoins selon ses initiateurs.

Au Burkina Faso, l’économie est fortement tributaire de l’agriculture, près de 80% de la population active étant employée dans le secteur. Pourtant, le pays enregistre un faible niveau d’inclusion financière.

Au cours de cette cérémonie, le président du Faso a procédé à des remises symboliques de chèques à des institutions financières et de microfinances d’une valeur totale de 3 milliards de FCFA. Ces financements sont destinés à renforcer les capacités de ces institutions, pour leur permettre de soutenir l’accès des groupes vulnérables aux produits et services financiers.

S’exprimant face à la presse à l’issue de la cérémonie, le chef de l’Etat a indiqué que le lancement de ce fonds s’explique par le faible taux de bancarisation au Burkina Faso, et le nombre élevé d’acteurs économiques n’ayant pas accès aux services bancaires.

« Il était important de réfléchir à une nouvelle structure qui est le Fonds national de la Finance inclusive, qui va permettre d’apporter un appui aux jeunes, aux femmes, aux microentreprises, aux petites entreprises, aux paysans, aux éleveurs, qui n’ont pas la perspective d’aller dans une banque classique pour demander des financements pour accroitre et développer leurs activités », a déclaré Roch Marc Christian Kaboré.

Le FONAFI vise l’atteinte de l’objectif global de la Stratégie nationale de la finance inclusive

La transformation des produits locaux dans laquelle s’illustrent les femmes, étant une priorité pour le gouvernement, la mise en place d’un tel système financier était nécessaire pour faire de ces femmes, de véritables actrices de développement, a indiqué le chef de l’Etat.

Il a rassuré tous les acteurs, que ce fonds ne sera pas seulement localisé à Ouagadougou, mais va se déployer sur l’ensemble des 13 régions du pays et dans les différentes provinces, pour un accès plus facile. Le président du Faso a aussi invité tous ceux qui seront bénéficiaires des crédits de la FONAFI, à respecter leurs engagements en remboursant ces crédits, pour permettre à d’autres acteurs de continuer de bénéficier de ces fonds.

Le lancement du Fonds national de la finance inclusive (FONAFI) marque l’opérationnalisation du projet de promotion de la Finance inclusive, pour l’accès des populations à faibles revenus, aux services financiers au Burkina Faso.

D’un coût total de 44 372 000 000 FCFA, ce projet entend toucher 1 032 000 bénéficiaires d’ici à 2023 dont 60% de femmes. Le Directeur général du FONAFI, Wango Fidèle Yaméogo, s’est engagé à travailler avec ses équipes pour assurer la transparence dans la gestion des ressources qui seront mobilisés et pour permettre à ce nouveau mécanisme de financement d’atteindre ses objectifs et mieux répondre aux attentes des bénéficiaires.

Les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) au Burkina Faso sont estimés au nombre de 125 au total en 2017, couvrant tout le territoire national. Ces structures sont les seules habilitées à exercer les activités de microfinance (collecte de l’épargne et d’octroi de crédits).

 

Juste Bancé (Collaborateur)

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Annonce publicitaire

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles