Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Burkina Faso: 17 milliards de FCFA investis pour la fête de l’indépendance

L’organisation du 54e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso dans la région de la Boucle du Mouhoun a nécessité une enveloppe de 17 milliards de francs CFA, a-t-on appris auprès es comités d’organisation nationale et régionale.

Les festivités du 54e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, ont connu leur apothéose le jeudi 11 décembre 2014, dans la matinée, avec la grande parade civilo-militaire. C’était en présence du président de la transition, Michel Kafando. Grâce la fête, la ville de Dédougou a bénéficié de nombreux investissements. Faisant le point sur l’organisation, au cours d’une conférence de presse, les comités régional et national ont relevé qu’un budget de 17 milliards de FCFA a été investi dans la Boucle du Mouhoun, région hôte. Entre autres grandes réalisations dans la ville de Dédougou, capitale de région, il faut citer la salle polyvalente, la Place de la Nation, l’Hôtel Administratif, 27 kilomètres de voies bitumées et un terrain de football. A cela on peut ajouter l’aérodrome réfectionné et le stade régional. Sans oublier la Cité des forces vives qui n’était pas encore totalement achevée au moment des festivités. Le comité régional d’organisation a justifié le retard par le fait que les terrains ont été attribués par vagues successives et donc les constructions ne sont pas au même niveau.

Rôle des collectivités

La fête de l’indépendance s’est déroulée cette année autour du thème : « Rôle et responsabilité des collectivités territoriales pour l’émergence du Burkina Faso ». La ville hôte a accueilli entre 8 000 et 10 000 personnes. Les activités ont commencé réellement le jeudi 4 décembre pour prendre fin une semaine plus tard. Les chefs lieux de provinces de la région de la Boucle du Mouhoun ont bénéficié de conférences publiques sur le thème. En ce qui concerne la journée du 11 décembre, plus de 5 000 personnes ont défilé sous l’œil attentif des officiels et notamment du Président du Faso. On a vu passer 1 973 militaires et paramilitaires, environ 2 000 civils et près de 1 500 représentant la seule région de la Boucle du Mouhoun. Les autres régions ont été autorisées à envoyer seulement 20 représentants chacune, et Ouagadougou a été représentée par l’équipe des Majorettes. Selon les organisateurs, l’insurrection populaire de fin octobre a empêché les répétions du défilé de se tenir avec bon nombre de civils. C’est ce qui aurait conduit à la limitation des participants des autres régions. Le flambeau a été passé à la région du Centre-Nord pour l’organisation du 55e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, en 2015.

Alex KONE

Pour Les Echos du Faso

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles