Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Burkina : 22 milliards à mobiliser pour développer les industries culturelles

Après 10 ans d’attente, le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) est désormais une réalité au Burkina Faso. Il vise à accroître le volume des investissements dans les secteurs de la culture et du tourisme, en vue de renforcer leur rôle de moteurs de la  croissance économique. Alphonse Tougma le tout nouveau DG du fonds a été installé dans ses fonctions le 15 septembre 2016. Au cours des 05 prochaines années, sa mission consistera à mobiliser 22 milliards de FCFA pour financer des projets structurants dans les domaines de la culture et du tourisme

 

Le fonds de développement culturel et touristique est institué pour le financement des projets culturels et touristiques, le renforcement des capacités techniques des opérateurs culturels et touristiques ;la diffusion d’informations sur les industries culturelles et touristiques,… L’ambition du FDCT, c’est de s’autofinancer d’ici les 05 prochaines années. Pour cela, il entend mobiliser 22 milliards de FCFA auprès de l’Etat et des partenaires au développement. Il s’engage aussi à travailler pour un assainissement du milieu culturel et touristique afin de favoriser l’émergence et le développement des industries culturelles. De façon pratique, le fonds octroiera des crédits de l’ordre de 10 à 50 millions aux projets culturels et touristiques. Pour les projets au delà de 50 millions, le fonds servira de caution pour l’accès des opérateurs culturels et touristiques aux financements bancaires. Le fonds prévoit aussi des sessions de formation en management des activités culturelles et touristiques ainsi que la diffusion régulière d’informations stratégiques relatives aux opportunités d’affaires dans les domaines culturels et touristiques. Au Burkina Faso, la culture et le tourisme sont de véritables piliers de développement. Selon le ministère de la culture, le secteur a contribué pour 2,02% au PIB en 2009 et a employé à la même année près de 165 000 personnes. En 2013, le secteur du tourisme a enregistré 506 000 visiteurs et généré 57 milliards de F CFA de recettes d’hôtellerie. Les deux secteurs créent donc des richesses, de l’emploi, et ont également des impacts directs et indirects sur le commerce, l’artisanat, l’éducation, la restauration, etc. Les hommes occupent 57 % des emplois du secteur. Avec 43 % des emplois, les femmes sont principalement impliquées dans la production de l’artisanat, la céramique et le textile… Le fonds permettra aux différents acteurs de bénéficier de plus d’opportunités pour la création de richesses.

 

 

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles