Connecte-toi avec nous

Non classé

   |

Bourses : Les places européennes en hausse, misent sur un nouveau soutien de la BCE

Les Bourses européennes ont pour la plupart terminé dans le vert jeudi, la publication de plusieurs indicateurs relançant les espoirs d’un nouveau soutien de la Banque centrale européenne (BCE).
Les indicateurs européens publiés dans la matinée, à commencer par une inflation allemande au plus bas depuis 5 ans en novembre, sont venus « alimenter l’idée que la BCE va tout faire pour relancer l’inflation quitte à passer à la vitesse supérieure » dans son programme de soutien à l’économie, a relevé Renaud Murail, vendeur d’actions de Barclays Bourse. La zone euro a également subi un recul des crédits au secteur privé en octobre. Autre rendez-vous de la journée, la décision de l’OPEP de ne pas réduire sa production a pesé sur les valeurs liées au pétrole, particulièrement à Londres. L’Eurostoxx a gagné 0,58%.
L’indice FTSE-100 de la Bourse de Londres a cédé 0,09% à 6 723,42 points, de nombreux poids lourds de la cote figurant parmi les plus gros perdants.
Tullow Oil a ainsi perdu 7,21% à 464,9 pence, Petrofac 6,23% à 843,5 pence, BG Group 5,98% à 986,7 pence, Royal Dutch Shell (action « B ») 4,27% à 2 265,5 pence et BP 2,67% à 426,2 pence. Le secteur aérien et touristique a en revanche profité de la perspective d’un kérosène moins cher: EasyJet a pris 5,70% à 1633 pence, International Airlines Group (IAG) 4,81% à 457,8 pence et Tui Travel 3,78% à 433,3 pence. L’indice CAC 40 de la Bourse de Paris a terminé en hausse de 0,20% à 4 382,34 points, après avoir essuyé une panne dans le calcul de l’indice CAC 40 dans la matinée. Rémy Cointreau a progressé de 2,53% à 59,95 euros après avoir vu à nouveau son bénéfice net chuter de près de 9,4% à 62,7 millions d’euros au premier semestre de son exercice décalé, un repli toutefois limité par rapport à l’exercice précédent. Faiveley Transport a gagné 5,10% à 50,45 euros après avoir dégagé au premier semestre de son exercice décalé 2014-2015 un bénéfice net de 26,7 millions d’euros, en croissance de 5,5%. Vallourec a perdu 6,99% à 27,27 euros, Total 4,05% à 45,9 euros, Technip 4,57% à 53,3 euros et Maurel et Prom 3,43% à 8,171 euros. L’indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a progressé de 0,60% à 9 974,87 points. Les investisseurs ont trouvé du réconfort dans plusieurs indicateurs allemands, dont le baromètre GfK mesurant le moral des consommateurs ainsi que les chiffres du chômage, qui ont montré que le moteur de la consommation intérieure et le marché de l’emploi résistent, malgré un coup de mou de la première économie européenne au cours de l’été. Lufthansa a terminé en tête (+2,93% à 13,68 euros), suivi de Bayer (+2,08% à 120,35 euros) et Merck KGaA (+1,88% à 80,40 euros). Deutsche Bank a gagné 0,27% à 26,33 euros. Infineon a reculé de 2,39% à 7,88 euros. La Bourse de Milan a terminé en hausse de 0,81% à 20 101 points, encouragée par des indicateurs européens meilleurs qu’attendu.
Atlantia a grimpé de 3,17% à 20,17 euros et Telecom Italia de 2% à 0,8915 euro. Les bancaires Mediobanca et UniCredit ont également profité de la séance, gagnant respectivement 2,19% à 7,24 euros et 2,05% à 5,97 euros.
A l’inverse, les valeurs liées au pétrole ont pâti de la décision de l’Opep de maintenir ses quotas inchangés: Eni a reculé de 1,96% à 16,52 euros et Saipem de 4,85% à 12,17 euros.
A Madrid, l’indice Ibex-35 gagnant 0,76% à 10 727 points.
FCC, qui a annoncé l’entrée au capital du magnat mexicain des télécom Carlos Slim, a terminé aussi en forte hausse avec +3,5% à 15,84 euros l’action.
Les grandes banques espagnoles ont fini la journée dans le vert, avec Caixabank en tête (+1,44%), à 4,44 euros, suivie de Santander (+0,59%) à 7,183 euros et BBVA en hausse de 0,50% à 8,576 euros. La Bourse de Bruxelles a pris 0,63% à 3 284,27 points. C’est GDF Suez qui a le plus progressé (+2,29% à 19,90 euros), devant le distributeur Colruyt (+1,45% à 37,66 euros) et le brasseur AB InBev (+1,26% à 93,30 euros). Côté baisses, c’est le groupe immobilier Befimmo qui a le plus reculé (-3,60% à 61,10 euros). L’indice AEX de la Bourse d’Amsterdam a gagné 0,42% à 425,75 points. La hausse la plus importante a été enregistrée par le fabricant d’engrais OCI (+3,54% à 29,15 euros). Le groupe de prospection géologique pour l’industrie pétrolière et gazière Fugro a cédé 4,95% à 18,73 euros. L’indice SMI de la Bourse suisse a gagné 0,78% à 9 129,15 points. Le laboratoire Actelion s’est adjugé 1,78% à 114,30 francs alors que les valeurs pharmaceutiques ont contribué a soutenir l’indice. Novartis a progressé de 1,58% à 93 francs et Roche de 0,98% à 289,90 francs. UBS s’est également apprécié de 1,78% à 17,15 francs. Transocean, l’opérateur de plateformes pétrolières, a par contre chuté de 7,87% à 21,18 francs alors que les cours du brut ont continué de plonger suite à la réunion des pays de l’Opep à Vienne. L’indice PSI-20 de la Bourse de Lisbonne a fini quasiment inchangé (-0,07% à 5 287,72 points). La place portugaise a été pénalisée surtout par le groupe pétrolier et gazier Galp (-4,85% à 10,40 euros) et Portugal Telecom (-2,89% à 1,51 euro). Elle néanmoins été soutenue par l’électricien EDP (+2,74% à 3,34 euros), ainsi que par la banque BPI (+1,79% à 1,59 euro) et sa concurrente BCP (+1,42% à 8,58 centimes d’euro).

Ilyas A.
lemaghrebdz.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles