Connecte-toi avec nous

Finances

   |

Booster l’économie à travers le budget programme

Depuis le 1er janvier 2017, le Burkina Faso est engagé dans la dynamique du budget programme. Pour une réussite du processus, les contrôleurs financiers ont un rôle important à jouer. En fin décembre, au cours de leur 24è forum, ils ont bénéficié des rudiments nécessaires pour l’opérationnalisation du budget programme
Conformément à la directive n°06/2009/CM/UEMO portant loi de finances au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA),le Burkina Faso passe du budget-objet au budget-programme pour plus d’objectivité et d’efficience dans l’action publique. Le processus est en cours depuis quelques années. Il est conduit par le ministère de l’économie à travers le Secrétariat technique du Comité de pilotage du Budget-programme de l’Etat (ST-CP/BPE) créé en décembre 2009. Depuis sa création, le secrétariat a initié plusieurs sessions de formation à l’endroit de différents acteurs. Les experts nationaux du budget-programme du ST-CPBPE ont même élaboré des référentiels du budget-programme qui permettent de mieux expliciter le contenu des approches, de définir les innovations et les défis à relever.
En rappel, c’est en 2009 que le Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a adopté une série de directives pour faire du budget-programme, le nouvel instrument de mise en œuvre des politiques publiques. Ces directives instaurent des innovations majeures qui vont impacter les habitudes, les rôles des acteurs, les procédures et les modes de gestion des dépenses publiques. Cette nouvelle approche de conception des budgets publics à partir des politiques et stratégies sectorielles dont l’élément fondamental demeure le résultat vient en remplacement du budget actuel bâti essentiellement sur les moyens.
Après plusieurs décennies d’applications du budget classique par les huit Etats membres dont le Burkina Faso, le 1er janvier 2017 a été retenu pour le basculement au budget programme. Au cours de leur forum placé sous le thème «Adaptation du contrôle financier au cadre harmonisé des finances publiques : mécanismes et outils de mise en œuvre», les contrôleurs financiers se sont appropriés les nouveaux outils du budget programme et ont examiné le plan de basculement «progressif» au budget-programme qui s’étend sur trois ans (2017, 2018 et 2019).
Les contrôleurs financiers ont également pris connaissance des réflexions de la Direction générale de Contrôle des marchés publics et des engagements financiers (DG-CMEF) en vue d’adapter le contrôle a priori et a posteriori à l’approche budget-programme. Selon le ministère de l’économie, la mise en œuvre du budget programme permettra d’améliorer le taux d’exécution des projets et programmes de développement.

Aimé Florentin BATIONO
ecodufaso.com / ecodafrik.com

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles