Connecte-toi avec nous

Finances

   |

BOA Burkina Faso dans sa note à court et long terme

A l’issue de la réévaluation des notes de BOA Burkina, le Comité de Notation de l’Agence Bloomfield Investment Corporation a décidé de :

– maintenir à long terme, la note de A (note d’investissement), avec une perspective stable,

  • maintenir à court terme, la note de A1 (note d’investissement), avec uneperspective stable.

Le Comité de notation observe que, malgré le ralentissement l’économie, BOA Burkina Faso a poursuivi ses actions commerciales, notamment avec le lancement de nouveaux produits, qui ont permis à la banque de globalement améliorer ses indicateurs de performances d’exploitation.

Ces performances ont été également soutenues par une bonne maitrise de ses charges d’exploitation.

La stratégie globale, qui vise à améliorer la rentabilité de la banque, porte ses fruits. La marge d’intérêts est en progression ; cependant le PNB, généré à 61% par les opérations financières en 2017, reste encore fortement tributaire des activités non bancaires.

Ces performances permettent de conforter la solidité des fondamentaux de la banque ainsi que sa capacité de résilience, dans un contexte de risque pays élevé.

Les perspectives de développement de l’activité sont bonnes, en lien avec le taux de bancarisation encore faible, les actions commerciales menées et la stratégie de fidélisation de la clientèle.

Toutefois, dans un contexte d’intensification de la concurrence, une forte progression de l’activité et des indicateurs de performance n’est pas anticipée.

Par ailleurs, le Comité de notation émet quelques réserves sur la capacité de la banque à maitriser le risque de crédit, en raison de sa nouvelle orientation clientèle (vers les PME-PMI), et compte tenu de la structuration de l’environnement des PME au Burkina.

La stratégie de pénétration de ce segment ainsi que les processus spécifiques de gestion des risques liés, ne paraissent pas suffisamment clarifiés.

De plus, le niveau des créances en souffrance de la BOA Burkina, ainsi que sa capacité à recouvrer ces créances, constituent un facteur de fragilité, en raison de l’impact important sur la qualité du portefeuille.

L’équipe d’analystes en charge du dossier fera le suivi des notes durant leur période de validité et tiendra informé le Comité de Notation de Bloomfield Investment.

financialafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles