Connecte-toi avec nous

Mines & Energies

   |

Biocarburants : Le jatropha comme alternative sérieuse

Dans le contexte du réchauffement climatique, de la crise économique et de l’épuisement des ressources en énergies fossiles, le développement des biocarburants s’avère une alternative prometteuse le Burkina Faso. En ce sens, la culture du jatropha est au cœur des enjeux de développement.

Chaque année, le Burkina Faso injecte des centaines de milliards pour l’importation de produits pétroliers pour combler ses besoins énergétiques qui sont de plus en plus croissants en moyenne de 15% par an. Le pays est caractérisé par sa trop grande dépendance en matière d’énergie fossile. Cette situation constitue une contrainte macro-économique majeure pour le budget national d’autant plus que le prix des hydrocarbures subit des hausses d’année en année. Il faut donc réfléchir à des énergies alternatives à la portée des plus pauvres pour soutenir les activités génératrices de revenus. L’idée d’utiliser des végétaux pour fabriquer du carburant a été lancée depuis les deux crises pétrolières des années 1970. Aujourd’hui, elle est plus que d’actualité avec la hausse vertigineuse du prix du baril de pétrole. Consommateur précurseur, le Brésil produit à l’heure actuelle, essentiellement à partir de la canne à sucre, plus de 12 milliards de litres de biocarburants par an, soit près du tiers de la production mondiale. L’énergie verte pourrait donc être une alternative permettant de réduire la dépendance en hydrocarbure comme source d’énergie au Burkina Faso. D’où la nécessité d’investir dans les biocarburants.

Réduire la dépendance énergétique
jatrofa2
Les agro carburants ou biocarburants désignent les carburants d’origine agricole. On en distingue trois grands types qui sont ceux à base d’alcool, sous forme de gaz et ceux à base d’huile (dont le jatropha curcas). Habituellement utilisé pour ses vertus médicinales, comme insecticide dans la production de vernis ou encore pour servir de haies vives, le jatropha est de nos jours très prisé au regard de la cherté des hydrocarbures. L’huile extraite de ses graines, à raison d’un litre d’huile pour 5kg de graines a en effet des propriétés très proches du diesel ; ce qui fait d’elle un agro-carburant de bonne qualité. Les fruits verts du jatropha deviennent marron foncé quant ils atteignent la maturité (c’est à ce stade que la graine est utilisée). La plante peut être associée à toute autre culture. Cette plante révolutionnaire pousse en zone semi-aride et ne nécessite aucun entretien. Elle peut vivre à la lumière vive ou sous un soleil tamisé et supporte une température minimale de 10°C. L’arbuste donne annuellement et toute sa vie 5 à 15 kg de fruits dont est tirée une huile facile à transformer en biodiesel. Chaque graine contient environ 35% d’huile. Huit kilos permettent de produire plus de 2 litres de biocarburant.Le Larlé Naaba Tigré à travers son association Belwet est l’un des plus grands promoteurs du jatropha au Burkina Faso. L’entreprise a mis sur le marché burkinabè l’huile de Jatropha curcas ainsi que les produits qui en dérivent. Cette huile sert à la fabrication du Savon Belwet et du biodiesel. Ce biodiesel est obtenu à partir du mélange de l’huile de Jatropha curcas et du méthanol. Le biodiesel donne du tonus au moteur et évite de polluer l’environnement. Les tourteaux obtenus après extraction de l’huile sont également utilisés dans la production de fumure organique qui est très riche en azote.Selon l’association, le bien fondé du jatropha réside dans le fait qu’il s’adapte à toutes les zones climatiques du Burkina Faso, qu’il contribue à dynamiser le tissu industriel et à générer des emplois stables. L’utilisation du biocarburant contribue également à la dépollution et à la réduction des gaz à effet de serre ainsi qu’à la réduction de la dépendance de certains segments de l’économie du pétrole fossile de plus en plus hors de portée.
Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles