Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Bil Aka Kora : Le virtuose du Djongo

Bilgho Akaramata Kora, alias Bil Aka Kora est une valeur sûre de la musique burkinabè. Avec sa « Djongo Music », il électrise les mélomanes.

Bil Aka Kora n’a pas qu’une voix imposante. C’est aussi un virtuose de la guitare. Sur scène, ses pas de danse énergiques produisent tout de suite un effet d’entrainement au niveau du public. Il est le maître incontesté du Djongo. C’est un style de danse qui fait appel aux muscles et à tous les sens humains. C’est au plus profond du terroir Kassena (du nom de l’ethnie de l’artiste) que Bil Aka Kora puise la rythmique et la technique de la danse djongo. Le principe repose sur des défis que se lancent des danseurs pour créer une ambiance explosive. Energie, vitalité, émotion et sincérité, voici les principaux éléments qui se dégagent du djongo. Bil Aka Kora a étudié pendant longtemps la rythmique Kassena à telle enseigne qu’il en maîtrise parfaitement les pas de danse.
Bil AkaDiplômé de Maths-Physique, il aurait pu faire carrière dans l’enseignement. Mais la passion pour la musique était plus forte. Celle-ci est née dans les années 1990 lorsque Bil Aka kora, né en 1971, résidait à Pô à environ 200 km de la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. Il fera ses premiers pas dans l’orchestre Missile Bande de Pô. Après d’autres prestations à Ouagadougou et dans d’autres villes du pays, il sortira son premier album « Douatou’’ en 1999. L’artiste y évoque les conditions pluviométriques, l’amour de la mère… Avec cet opus vendu à 15 000 exemplaires, il entreprendra une tournée qui a été bien appréciée au Togo, en Belgique, etc. Après cet album, suivront deux autres: Ambolou en 2001 et Dibayagui en 2004. Ils permettront à Bil Aka Kora de se hisser au sommet de la scène musicale du Burkina Faso avec le Kundé d’or en 2002 et en 2005.
Bil Aka Kora essaie également de tracer sa voie dans le cinéma et la publicité. C’est ainsi qu’il a composé la musique de la cérémonie d’ouverture de la 18ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télevision de Ouagadougou (FESPACO). En septembre 2004, il signe la bande originale du long métrage « Sofia » de Boubakar Diallo, une comédie musicale dans laquelle il interprète son premier rôle. L’artiste est de plus en plus sollicité pour la composition de nombreuses musiques de films et de documentaires. Il donne régulièrement des concerts aux quatre coins du monde. Aujourd’hui, Bil Aka Kora totalise 05 albums ; le dernier en date n’étant autre que « Vessaba » sorti en 2014. L’artiste y reprend certains discours de Thomas Sankara pour conscientiser la jeunesse africaine.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles