Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Bétail-viande : Plus de 2,1 milliards de FCFA engrangés en 2013

Le Burkina Faso dispose de grandes superficies à vocation agricole d’environ 9 millions d’hectares(soit un tiers du pays), dont 3,5 à 4 millions d’hectares seraient effectivement cultivés. Selon l’étude : « Analyse de la filière bétail-viande au Burkina Faso » réalisée en 2007 par le ministère des ressources animales, les surfaces à vocation pastorale représentent 47% de la superficie totale du pays et les forêts occupent 17%. La filière bétail viande est la plus importante de toutes les filières de l’élevage.

Le principal produit de transformation de la filière bétail-viande est la viande fraîche. Elle représente l’écrasante majorité des produits achetés pour la consommation. On rencontre dans une moindre proportion d’autres produits tels que la viande grillée en morceaux, les brochettes, les steaks, les rôtis (restaurants) et la viande séchée (kilichi). Les produits de charcuterie moderne préparés dans les supermarchés sontles pâtés, les boudins, les merguez, le chawarma. Ils gagnent progressivement du terrain dans les deux principales villes du pays et quelques villes secondaires (Ouahigouya, Koudougou), mais leur incidence reste encore très anecdotique dans le paysage des produits carnés du Burkina Faso. Il y a donc très peu de transformation alimentaire proprement dite au-delà de la viande fraîche issue des abattoirs. Cela résulterait d’une part, de la maîtrise insuffisante des techniques par les professionnels, mais aussi d’autre part, des habitudes culturelles et culinaires locales et du faible pouvoir d’achat des consommateurs.

L’exportation concerne très peu la viande au Burkina Faso, l’essentiel des exportations se faisant sous la forme d’animaux vivants. La viande commercialisée au Burkina Faso provient pour une très grande part des abattages du cheptel national. On peut distinguer deux types d’abattages: les abattages contrôlés et les abattages clandestins. Les carcasses en gros sont gérées par des chevillards qui confient la vente au détail à des bouchers-détaillants; lesquels revendent la viande au niveau des boucheries plus ou moins aménagées ou tout simplement au niveau d’étalages sommairement aménagés en bordure des marchés. Les nombreuses études menées dans le domaine s’accordent à dire que seulement un tiers de la viande consommée au Burkina Faso provient des abattages contrôlés; l’autre partie de la viande consommée provenant des abattages familiaux (filière directe).

Eco viande 2

À côté de la transformation alimentaire, la filière génère des sous produits non alimentaires tels que les cuirs, les peaux, les cornes et onglons, le sang, les excrétas gastriques, etc. Selon l’agence pour la promotion des exportations (APEX), en 2013, les exportations de bétail-viande ont rapporté plus de 2,1 milliards de FCFA au Burkina Faso. Ces exportations sont généralement destinées au Nigéria, à la Côte d’Ivoire, et au Bénin. Avec plus de 10 000 têtes exportées par an, les bovins viennent en tête suivis des ovins et des caprins. A la même période, le pays a importé plus de 20 tonnes de viande bovine, porcine et de la volaille en provenance d’Europe, d’Amérique et d’Océanie.

Pour être compétitif sur le segment de l’exportation de viande, le Burkina Faso doit relever plusieurs défis dont l’un consiste à mettre aux normes l’abattoir frigorifique de Ouagadougou. En plus d’augmenter la valeur ajoutée de la filière, l’exportation de la viande est pourvoyeuse d’emploi tant en amont qu’en aval de la chaîne d’exportation. Elle requiert ensuite la création d’ateliers d’embouches sous forme concentrique. Cela permettra également d’avoir de la viande de qualité certifiée, d’augmenter les recettes d’exportation et surtout, de tirer un profit supplémentaire de la commercialisation ou de la transformation des produits dérivés : le cuir, les cornes, les os, et tous les autres produits qui sont perdus lorsque l’animal est vendu sur pied.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles