Connecte-toi avec nous

Portraits

   |

Bernard Lédéa Ouédraogo : « Le loup blanc » du Yatenga

Son nom peut paraître nouveau pour les jeunes générations, mais pour ceux qui le connaissent, ce nom est l’incarnation même de tout un mode de vie. Dr. Bernard Lédéa Ouédraogo ou « papa Lédéa » ou encore le Loup blanc du Yatenga pour certains littéraires, est un homme plein de sagesse qui n’a pas toujours sa langue dans sa poche. Véritable militant et activiste pour le bien être et l’épanouissement socio-économique des populations de la région du Nord du Burkina Faso fasse aux affres de la sécheresse et ses conséquences dans la zone, cet homme avait compris très tôt qu’il fallait trouver vite une solution face à la désertification. Portrait d’un visionnaire aujourd’hui loin des scènes médiatiques.

Né en 1930 à Gourcy dans la province du Zandoma au Nord du Burkina Faso, Bernard Lédéa Ouédraogo a fréquenté à sa tendre enfance, l’Ecole Primaire Publique de Gourcy jusqu’en 1938. En 1943, il entre à l’Ecole Primaire Supérieure de TERRASSON de Fougères à Bamako. Diplômé de l’Ecole Normale, il devient Instituteur Adjoint. C’est en 1959 qu’il passe avec succès le concours d’accès au corps des Conseillers d’Education Rurale. En 1969, il s’inscrit à l’Ecole pratique des Hautes Etudes de Paris. Il faut signaler que l’homme est aussi titulaire d’un Doctorat en sociologie. En 1977, le Doctorat de 3ème cycle en Sciences Sociales de l’Université Renée DESCARTES en mains, commence une aventure épatante entre amour de la patrie et volonté fugace de changement positif durable au profit des communautés.
En 1967, Bernard Ouédraogo lance Les Groupements Naams à partir d’un concept original : utiliser la tradition des Koombi Naam (le pouvoir des enfants) basé sur l’entraide. Selon lui, les organisations paysannes doivent être fondées sur l’entraide mutuelle comme chez les regroupements d’enfants. En 1977, il a lancé le concept des «Six S): Se Servir de la Saison Sèche en Savane et au Sahel (NDLR : devenu aujourd’hui une ONG internationale). M. Ouédraogo, dès la création de ces groupements, a immédiatement compris l’importance des enjeux et des défis à relever face au fléau de la désertification qui pointait à l’horizon. Celui-ci a, donc, pris le taureau par les cornes à travers une organisation interne efficiente des différents groupements dans les villages afin de permettre aux membres desdits groupements de prendre leur destin en main. Depuis lors, l’ONG les «Six S» aujourd’hui Fédérations Nationales des Groupements Naams(FNGN), a fait de la levée des obstacles à la mobilisation paysanne son cheval de bataille. Connue au-delà des frontières burkinabè, l’ONG compte beaucoup d’adhérents et ce, grâce aux groupements Naams. Elle possède en effet, des structures à tous les niveaux administratifs du pays : village, département, province et nation. La FNGN travaille avec les villageois et collaborent avec les organismes d’Etat et d’autres ONG. Les groupements Naams aujourd’hui s’est lancé dans la micro finance des paysans à travers ses BTEC ainsi que la souveraineté alimentaire à travers le vaste programme des Greniers de Sécurité Alimentaire (GSA) avec l’appui de SOS FAIM Belgique.
Les Groupements Naams c’est des millions de francs CFA injectés chaque année pour l’appui financier, technique et le renforcement de capacités des femmes et hommes en milieu rural. Ces œuvres sont la preuve de tout l’humanisme dont fait montre M. Lédéa.
Le combat de Lédéa a été à maintes reprise reconnu tant au niveau local qu’international. C’est ainsi, qu’il a reçu en 1990, le prestigieux prix « The Right Livelihood Award », le « Prix Nobel Alternatif » et en
1989, il reçoit le Prix Leadership Afrique.
Bien que vieillesse a eu raison de ce grand homme aujourd’hui, loin des scènes médiatiques, le fruit qu’il a planté et dont il a bien pris soin a germé et produit bien d’autres fruits. Reste à la nouvelle génération et aux nouveaux acteurs de développement de s’en inspirer car le défis de la souveraineté alimentaire est latent et commun à tous.

Balguissa Sawadogo
Ecodufaso.com/Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles