Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Baux administratifs : L’Etat y injecte plus de 5 milliards de FCFA par an

Pour remplir ses missions régaliennes l’Etat a besoin d’infrastructures devant abriter ses différentes entités. Au Burkina Faso, chaque année, ce sont ainsi plus de 5 milliards de FCFA qui sont engloutis dans la location de bâtiments privés, donc dans le bail administratif. Certains bâtiments dont les véritables propriétaires se cachent derrière des sociétés écran ont des loyers mensuels de plus de 20 millions de FCFA. C’est astronomique ! Dans une perspective de réduction du train de vie de l’Etat, le gouvernement veut davantage rationnaliser ces dépenses et réinvestir le surplus dans des secteurs sociaux d’autant plus que des choses peu orthodoxes se passent dans la location des bâtiments. Pour une meilleure gestion de cette question, le conseil des ministres du 1er juillet 2015 a donc adopté un décret portant règlementation générale des baux administratifs au Burkina Faso. Ce décret consacre la mise en concurrence des bailleurs, l’expression anticipée des besoins des services, le pré-arbitrage des besoins de location, l’institution d’une indemnité forfaitaire de remise en l’état des immeubles objets de résiliation de contrat de bail,… La volonté d’agir dans la transparence a été réaffirmée lors du conseil des ministres du 23 mars. Les fonds alloués aux baux locatifs devraient donc être contenus dans des proportions raisonnables. En ce sens, il est prévu la construction d’un grand centre administratif devant abriter les différents ministères.

Aimé Florentin BATIONO
Ecodufaso/ Groupe Ecodafrik

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles