Connecte-toi avec nous

Développement

   |

Bas-Congo : Signature d’un protocole d’accord sur la protection du parc marin des mangroves

L’Institut congolais pour la conservation de la Nature (ICCN) et l’entreprise pétrolière Perenco RDC ont signé vendredi 28 novembre dans la cité de Muanda, à 200 km à l’Ouest de Matadi (Bas-Congo), un protocole d’accord sur la protection du parc marin de Mangrove. Au cours d’une cérémonie à laquelle ont pris part plusieurs personnalités locales, un bureau devant veiller à la protection de ce parc a également été inauguré.
Ce guichet de service étatique est basé au niveau de la place de Tonde. Sa mission est de veiller au parc marin de mangrove, une végétation indispensable à l’équilibre de l’écosystème local.
L’ICCN était représenté à cette cérémonie par son directeur de l’audit scientifique et technique, Benois Kisuki. Il a tenu à remercier la société Perenco pour le renouvellement de son engagement, selon le schéma qui lui est donné par le gouvernement de la République démocratique du Congo.
«Ce parc est très très important dans le réseau des parcs des aires protégées. C’est le seul parc qui abrite le Mangrove, le seul qui protège les tortues marines, le seul où on trouve le lamantin en RDC», a-t-il expliqué.
De son côté, le directeur général de Perenco/RDC, Reza Mered, a réitéré l’engagement de son entreprise à participer au développement intégral et à la valorisation du territoire de Muanda, de la province du Bas-Congo et de toute la RDC.
«Le partenariat public privé entre l’ICCN et Perenco n’a pas commencé aujourd’hui. En 2012 déjà, nous avons signé un protocole d’accord en vue d’apporter à l’ICCN un appui au parc marin de Mangrove, avec les premiers résultats satisfaisants. Notre société n’a pas hésité un seul instant à renouveler et à améliorer le protocole pour cet exercice 2014», a-t-il expliqué.
Pour sa part, l’administrateur du territoire de Muanda, Guillaume Ngongo Ngongo, a estimé que la signature de cet accord est une étape importante qui permettra à chacune des parties de s’acquitter de son devoir en matière de protection de l’environnement.​

radiookapi.net

Annonce publicitaire
Lecture en continue
Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


 

slide

NEWSLETTER

Recevez gratuitement notre newsletter

récents articles